Tawhid

Ibn Taymiyya : La mauvaise définition du Tawhid chez les rationalistes et les soufis qui s’affilient à l’Islam !

Publié le

3156064630_1_6_QfSRQOrQ« Le mot « dieu » ne désigne pas « celui qui possède la puissance créatrice » comme le pensent à tort les théologiens rationalistes. Ils considèrent que la déité n’est autre qu’une capacité de création, et qu’en conséquence celui qui reconnaît à Allah seul cette capacité a bien attesté « qu’il n’est d’autre dieu qu’Allah ». Pourtant, les polythéistes reconnaissaient parfaitement cela et demeuraient polythéistes. En réalité, la vraie définition fr « Dieu » est celui qui mérite d’être adoré : il est ilâh (divinité) dans le sens de malûh (celui qui est adoré). « Il n’est d’autres dieu » signifie que rien d’autre n’est digne de recevoir un culte. Le Tawhid signifie donc qu’Allah doit être adoré seul et sans associé, et le polythéisme consiste à reconnaître d’autres divinités qu’Allah. On comprend alors que ce que ces théologiens appellent [tawhid] se limite chez les tendance qui ont foi au Destin et qui s’affilient à la Sunna, à « l’unicité régalienne » (tawhid ar-rububiyya) qui considère qu’Allah est le Souverain de toute chose. Les polythéistes attestaient de cette forme d’unicité tout en demeurant païens. 

Il en est de même pour les groupes se réclamant du soufisme qui invoquent initiation, gnose et unicité de l’être : la définition du tawhid chez eux se limite à contempler l ‘unicité divine, à témoigner qu’Allah est le Souverain de toute, Roi et Créateur. Ils disent que l’initié (‘ârif) disparaît de l’existence avec l’Existant, de la contemplation avec le Contemplé, du connu avec la Connaissance, et qu’ils atteignent ainsi l’extinction (fanâ) dans l’unicité régalienne, en s’éteignant dans l’Essence de l’Éternel. Or, il est évident qu’il s’agit encore une fois du tawhid que les païens reconnaissent sans pour autant devenir musulmans, « dévots » (walî) et encore moins appartenir à l’élite des saints. Une autre tendance soufie initiatique définit ainsi le Tawhid tout en reconnaissant les attributs divins. Ils disent s’éteindre dans l’unicité régalienne tout en reconnaissant que le Créateur du monde est bien distinct des êtres crées. D’autres en revanche appliquent [l’unicité régalienne] en reniant les attributs divins et commettent ainsi une forme d’abstractionnisme, tombant dans un excès pire que beaucoup de païens. »

[Ibn Taymiyya – La Lettre Palmyrienne – Éditions Nawa – Pages 198 et 199]

Publicités

Troisième Annulatif : Ne pas excommunier ou douter de la mécréance des polythéistes !

Publié le

les-annulatifs-de-l-islamNe pas excommunier les mécréant et/ou avoir la conviction que leur croyances est correct fait sortir le musulman de l’Islam. En effet, Allah a montrer à l’humanité la voie à suivre, la croyance véridique et de ce fait, croire que tout autre chemin mène à la vérité est de la mécréance. Les juifs et les chrétiens font partis des mécréants, leur statut de Gens du Livre ne fait pas d’eux des croyants. Comme le dit Allah dans le Coran, les juifs et les chrétiens sont des mécréants :

«Allah ne pardonne pas qu’on Lui associe quoi que ce soit, mais Il pardonne à qui Il veut des péchés de moindre importance, car qui associe à Allah s’égare profondément.» [Coran, Sourate 4 verset 116]

«Les juifs disent : «Uzayr est fils d’Allah !» et les chrétiens disent : «Le Messie est fils d’Allah !» Telles sont les paroles qui sortent de leurs bouches, répétant ainsi ce que les négateurs disaient avant eux. Puisse Allah les maudire pour s’être ainsi écartés de la Vérité ! « Ils ont élevé au rang de divinités en dehors d’Allah leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Messie, fils de Marie, alors qu’ils avaient reçu ordre de n’adorer que Dieu l’Unique, en dehors duquel il n’y a point de divinité. Gloire à Lui ! Il est infiniment au-dessus de ce qu’ils prétendent Lui associer.» [Coran, Sourate 9 versets 30 et 31]

«Ceux qui nient Allah et Ses prophètes, qui tentent de séparer Allah de Ses messagers en disant : «Nous croyons aux uns et rejetons les autres», voulant ainsi se réserver une voie intermédiaire, ceux-là sont les véritables impies, et c’est à ces impies que Nous avons réservé un châtiment avilissant.» [Coran, Sourate 4 versets 150 et 151]

Allah dit clairement dans ces versets que le seul pêché qu’Il ne pardonne pas c’est de Lui associer une divinité, Il dit ensuite que les Juifs et les Chrétiens ont prit des divinités en dehors de Lui. Ces divinités sont Uzayr et Issa Ibn Maryam (Aleyhi Salam). De plus, les juifs et les chrétiens ont pris leur rabbins et leur moines pour divinité en dehors d’Allah. Enfin, Allah dit que celui qui rejette ne serait-ce qu’un prophète est un mécréant. Les Juifs rejettent ‘Issa (Aleyhi Salam) et Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam). Quant aux chrétiens, ils rejettent le Prophète Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam). Ce sont donc des mécréants.

Le fait de douter de la mécréance des mécréants remet en cause la compréhension du message islamique et l’Islam impose de comprendre son message. Dans le cas contraire, une personne qui ne comprend le message de l’Islam, une personne qui ne comprend pas le sens du Tawhid ne peut-être considéré comme musulmane. Il est impératif de faire la négation des fausses divinités (Tâghoût). D’autant plus que l’attestation de foi musulmane (Shahada) est constituée de la négation des fausses divinités et de l’affirmation que la seule divinité est Allah : « J’atteste que nul divinité n’est digne d’être adorée si ce n’est Allah« .

Téléchargement : Les origines coloniales du drapeau palestinien !

Publié le

Le drapeau palestinien a été créé par les colonisateurs occidentaux après avoir insufflé le nationalisme chez les musulmans pour briser le lien qui les unissaient  au delà de leur appartenance ethnique.

Fichier format PDF

LES CHAPITRES DU LIVREDrapeau

  • Le drapeau palestinien
  • Les autres drapeaux arabes
  • Évolution du drapeau libyen
  • Évolution du drapeau syrien
  • Évolution du drapeau yéménite

Second Annulatif de l’Islam : Prendre des intermédiaire entre la créature et le Créateur !

Publié le

 

les-annulatifs-de-l-islamPrendre un intermédiaire entre la créature et le Créateur fait partie du polythéisme (Premier Annulatif) mais il et important de le citer car beaucoup de personnes se sont égarés en affirmant adorer uniquement Allah et prennent des intermédiaires non pas parce qu’ils associent à Allah mais par pour se rapprocher de Lui. Or, ceci n’est qu’un égarement car celui qui prend un intermédiaire entre lui et Allah, a certes invoqué cet intermédiaire. Et celui qui invoque autre qu’Allah est certes tombé dans le polythéisme comme Allah le dit :

« Et le Seigneur m’a dit : «Tourne-toi vers la vraie religion en pur monothéiste et éloigne-toi des associateurs ! N’invoque pas, en dehors de Dieu, ce qui ne peut ni te faire du bien ni te nuire, sinon tu serais du nombre des injustes !» » [Coran, Sourate 10 versets 105 et 106]

« Quiconque invoque avec Dieu une autre divinité, sans détenir la preuve de son existence, aura à en rendre compte à son Seigneur. Dieu ne fera point prospérer les infidèles. » [Coran, Sourate 23 verset 117]

 « Il insère la nuit dans le jour et le jour dans la nuit. Il a soumis à Ses ordres le Soleil et la Lune, chacun d’eux devant poursuivre sa course jusqu’au terme fixé. Tel est Dieu, votre Seigneur à qui appartient la Royauté ! Quant à ceux que vous invoquez en dehors de Lui, ils ne possèdent même pas la pellicule d’un noyau de datte. Si vous les priez, ils n’entendront pas vos prières , et même s’ils les entendaient, ils ne sauraient vous répondre. Et le Jour du Jugement, ils nieront votre association. Nul ne peut mieux te renseigner que Celui dont la connaissance englobe toute chose. » [Coran, Sourate 35 versets 13 et 14]

C’est pour cela que les arabes de l’époque pré-islamique et du vivant du Messager d’Allah (Sala Llahou Aleyhi wa Salam) ont été considérés comme des mécréants par Allah, le Seigneur de l’univers. En effet, contrairement aux autre adorateurs d’idoles qui adoraient des fausses divinités et ne reconnaissaient pas Allah, les arabes de l’époque paganique prenaient des divinités comme intermédiaires entre eux et Allah car ils reconnaissaient Allah comme divinité. Ils considéraient même Allah comme étant la divinité suprême et n’invoquaient les idoles uniquement pour se rapprocher d’Allah comme Allah nous le fait savoir :

« Demande-leur : «Qui vous procure du ciel et de la terre votre nourriture ? Qui est le Maître de l’ouïe et de la vue ? Qui fait sortir le vivant du mort et le mort du vivant ? Qui règle la marche de l’Univers ?» Ils répondront : «C’est Dieu !» Dis-leur alors : «Qu’attendez-vous donc pour Le craindre ? » [Coran, Sourate 10 verset 31]

« N’est-Il pas le Seul Digne d’être exclusivement adoré ? Quant à ceux qui ont adopté en dehors de Lui d’autres divinités, en disant : «Nous ne les adorons que pour qu’elles nous rapprochent davantage de Lui», en vérité, Dieu tranchera le différend qui les oppose, mais Dieu ne guide point dans la bonne voie l’infidèle perfide. » [Coran, Sourate 39 verset 3]

« En dehors de Dieu, ils adorent des idoles qui ne peuvent ni les servir ni leur nuire, en disant : «Voilà nos intercesseurs auprès de Dieu !» Dis-leur : «Auriez-vous donc la prétention d’apprendre à Dieu ce qu’Il ne connaîtrait pas dans les Cieux et sur la Terre?» Gloire à Lui ! Il est très au-dessus de ce qu’ils Lui associent ! » [Coran, Sourate 10 verset 18]

Le Tawhid (monothéisme pur) peut-être divisé en trois sous-catégories :

1) Tawhid Rouboubyyiah = Reconnaître Allah comme Maître, Souverain, Créateur de toute chose.

2) Tawhid Oulouhyyiah = Adoré Allah en appliquant Sa shari’a (Loi Islamique provenant du Coran et de la Sunna).

3) Tawhid Asma wa Siffat = Reconnaître les Noms et Attributs d’Allah qu’Il a Lui même cité dans Son Livre (Coran).

Ces trois sous-catégories doivent impérativement être réunis pour concrétisé le Tawhid (monothéisme pur). Or, les arabes de la période pré-islamique n’avaient concrétisés que le Tawhid Rouboubyyiah, et en prenant des intermédiaires entre eux et Allah, ils n’ont pu concrétisé le Tawhid Oulouhyyiah car ils n’ont pas appliqués la Loi d’Allah (Shari’a) puisqu’ils ont transgressé l’une des Ses lois qui est de ne pas prendre d’intermédiaires :

« N’est-Il pas le Seul Digne d’être exclusivement adoré ? Quant à ceux qui ont adopté en dehors de Lui d’autres divinités, en disant : «Nous ne les adorons que pour qu’elles nous rapprochent davantage de Lui», en vérité, Dieu tranchera le différend qui les oppose, mais Dieu ne guide point dans la bonne voie l’infidèle perfide. » [Coran, Sourate 39 verset 3]

Allah considère celui qui prend des intermédiaires entre Lui et Sa créature est une mécréants, ce qui est le cas des arabes de la période paganique. 

Allah a permit au Prophète Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam) et ses compagnons de verser le sang des arabes de la période pré-islamique car ils étaient considérés comme des mécréants :

« Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition et que tout culte soit rendu uniquement à Dieu. Mais, s’ils désarment, qu’ils sachent que Dieu voit parfaitement ce qu’ils font. » [Coran, Sourate 8 verset 39]

D’après les exégèses de se verset, le terme « sédition » signifie « polythéisme », donc Allah a ordonné au Prophète Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam) et ses compagnons de combattre les polythéistes jusqu’à la disparition complète du polythéisme.

Les arabes de l’époque pré-islamique étaient donc des polythéistes malgré qu’ils avaient concrétisé le Tawhid Rouboubyyiah, alors que dire des polythéistes qui n’ont pas concrétisés le Tawhid Rouboubyyiah comme les adorateurs des fausses divinités comme Zeus, Horus, Shiva, Thor, Toutatis, Amateratsu, etc…

 

Aïssam Aît-Yahya : Réflexions Musulmanes sur la Démocratie !

Publié le Mis à jour le

Partie 1 : « Les origines de la Démocratie »

Partie 2 : « Un monde occidental désormais sécularisé »

Partie 3 : « Tawhid al Hakkimiyya et Pouvoir législatif humain »

Partie 4 : « Les ambiguïtés qui persistent… »

Partie 5 : Questions-Réponses

Shaykh Salih Ibn Fawzan : Le but caché de ceux qui affirment que les termes ‘aqidah (Croyance) et tawhid (Monothéisme) sont absent du Coran et de la Sunna !

Publié le Mis à jour le

sharh-as-sunnah-edition-al-bayyinahCeux qui affirment que ‘aqidah (croyance) et tawhid (Monothéisme) sont des termes qui ne sont supportés par aucune preuve et qui ne sont ni présents dans le Coran, ni dans la Sunna, ils ne cherchent qu’à causer le doute dans le cœur des gens. Leur intentions est d’exterminer ces affaires de croyance avec ce doute. Ils viennent donc avec cela pour clamer qu’il n’existe pas de distinction entre les sectes déviées et le groupe sur la droiture. Ceci les enrage et afin que les gens du faux ne soient pas réfutés. Voila le but de ceux qui prétendent à la science parmi eux.

La communauté est habituée et fait attention à la distinction entre le vrai et le faux, entre la guidée et l’égarement. Mais ces personnes ont un but derrière le rejet des termes ‘aqidah et tawhid . Ils désirent faire se mêler les gens au point qu’il n’existe pas de différence entre le monothéiste et l’athée, entre la personne droite et l’innovateur. Ils prétendent tous rester sous le nom de l’Islam pour le bien de l’unité des musulmans !

Nous leur disons donc : les musulmans ne peuvent s’unir que sur une croyance correcte, la croyance qui unit les Compagnons alors qu’ils étaient divisés, comme le dit Allah le Très Haut :

« et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs » [Coran, Sourate 3 verset 103]

Qu’est-ce qui mit un terme à la division et aux conflits entre les compagnons, si ce n’est cette ‘aqidah qui est : « Nul n’est en droit d’être adoré, si ce n’est Allah et Mohammed est le Messager d’Allah » ? Donc il n’existe rien qui ne puisse unir les gens, si ce n’est la croyance correcte. Et s’ils devaient diverger dans leur croyance, ils seraient à jamais divisés.

Source : Sharh As-Sunnah (L’explication de la Sunnah) de l’imam Al-Hasan Ibn ‘Ali Al-Barbahari, expliqué par Shaykh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, Éditions Al-Bayyinah, Tome 1, Pages 20/21

Anâ-Muslim : Le Sens du Taghout [Fausses Divinités] (Cour n°2)

Publié le

Aboû Oussâma aborde la définition linguistique et terminologique que nos salafs salîh ont donné.

A travers ce rappel, l’objectif est d’expliquer aux gens qui sont les fausses divinités anciennes et contemporaines- afin que notre Oummah en prenne garde et s’en éloigne, afin de réaliser le Tawhid pour lequel Allah Ta’ala nous a tous créé.