Sunna

Ibn Taymiyya : Tous les Prophètes étaient musulmans, de Adam à Mohammed (Aleyhim Salam) !

Publié le

Sans_titre_11« Il [Allah] ordonna donc aux Messagers d’instituer la Religion et de ne point diverger. c’est pour cela que le prophète (SalaLlahou Aleyhi wa Salam) a dit dans le hadith authentique :

« Tous les prophètes appartiennent à une seule religion. Les prophètes sont des frères de mères différentes. Et il n’est pas d’homme plus digne que moi de se réclamer du fils de marie car il n’y a entre lui et moi aucun prophète.«  [Rapporté par al-Boukhari et Mouslim]

Cette religion n’est autre que l’Islam [soumission à Allah], car Allah n’agrée nul autre culte que l’Islam depuis les premières générations d’humains jusqu’aux dernières. Tous les prophètes professaient donc l’Islam. Allah a dit au sujet de Noé :

« Raconte-leur l’histoire de Noé lorsqu’il dit à son peuple : «Ô mon peuple ! S’il vous est pénible de me voir parmi vous et de m’entendre vous rappeler les signes de Dieu, c’est à Dieu que je m’en remets. Mettez-vous alors d’accord avec vos associés , étalez vos desseins au grand jour et prenez votre décision à mon sujet sans plus attendre ! Si vous tournez le dos à la foi, sachez que je ne vous réclame aucun salaire, car mon salaire n’incombe qu’à Dieu. Il m’a été ordonné d’être soumis à Sa volonté [muslimûn = musulman = soumis à la volonté d’Allah].«  [Coran, Sourate 10 versets 71 et 72]

Il dit au sujet d’Abraham :

« Mais qui donc se détournera, à moins d’être un esprit insensé, du culte d’Abraham ? Cet apôtre que Nous avons élu en ce monde, et qui siégera parmi les justes dans la vie future, Abraham auquel Allah a dit : «Soumets-toi !», et qui aussitôt répondit : «Je me soumets au Maître de l’Univers !» Abraham qui fit cette recommandation à ses enfants, suivi en cela par Jacob : «Ô mes enfants ! Allah a choisi pour vous cette religion. Que votre soumission à Allah [muslimûn] soit totale et entière jusqu’à votre mort ! »  [Coran, Sourate 2 versets 130 à 132]

Puis au sujet de Moïse :

« Ô mon peuple, dit Moïse, si vous croyez en Allah, mettez votre confiance en Lui, en tant que peuple soumis [muslimûn] à leur Seigneur. »  [Coran, Sourate 10 verset 84]

Puis au sujet du Christ (al-Masih) :

 » Et lorsque J’ai révélé aux Apôtres : “Croyez en Moi et en Mon Envoyé !”, ils répondirent : “Nous y croyons, et Tu es Témoin que nous sommes entièrement soumis [muslimûn].”  » [Coran, Sourate 5 verset 111]

Ainsi qu’au sujet des prophètes antérieurs :

« En vérité, Nous avons révélé la Torah comme guide et comme lumière, par lequel gouverne les Prophètes soumis [aslamû = Islam = soumis à la volonté d’Allah] à la volonté d’Allah.«  [Coran, Sourate 5 verset 44]

Enfin au sujet de Balqîs :

 » «Seigneur, dit-elle, je me suis fait du tort à moi-même , et avec Salomon, je me soumets [Aslamtu] à Allah, le Maître de l’Univers.» » [Coran, Sourate 27 verset 44]

[Le Lettre Palmyrienne de Ibn Taymiyya – Edition Nawa – Pages 183 et 184]

 

Second Annulatif de l’Islam : Prendre des intermédiaire entre la créature et le Créateur !

Publié le

 

les-annulatifs-de-l-islamPrendre un intermédiaire entre la créature et le Créateur fait partie du polythéisme (Premier Annulatif) mais il et important de le citer car beaucoup de personnes se sont égarés en affirmant adorer uniquement Allah et prennent des intermédiaires non pas parce qu’ils associent à Allah mais par pour se rapprocher de Lui. Or, ceci n’est qu’un égarement car celui qui prend un intermédiaire entre lui et Allah, a certes invoqué cet intermédiaire. Et celui qui invoque autre qu’Allah est certes tombé dans le polythéisme comme Allah le dit :

« Et le Seigneur m’a dit : «Tourne-toi vers la vraie religion en pur monothéiste et éloigne-toi des associateurs ! N’invoque pas, en dehors de Dieu, ce qui ne peut ni te faire du bien ni te nuire, sinon tu serais du nombre des injustes !» » [Coran, Sourate 10 versets 105 et 106]

« Quiconque invoque avec Dieu une autre divinité, sans détenir la preuve de son existence, aura à en rendre compte à son Seigneur. Dieu ne fera point prospérer les infidèles. » [Coran, Sourate 23 verset 117]

 « Il insère la nuit dans le jour et le jour dans la nuit. Il a soumis à Ses ordres le Soleil et la Lune, chacun d’eux devant poursuivre sa course jusqu’au terme fixé. Tel est Dieu, votre Seigneur à qui appartient la Royauté ! Quant à ceux que vous invoquez en dehors de Lui, ils ne possèdent même pas la pellicule d’un noyau de datte. Si vous les priez, ils n’entendront pas vos prières , et même s’ils les entendaient, ils ne sauraient vous répondre. Et le Jour du Jugement, ils nieront votre association. Nul ne peut mieux te renseigner que Celui dont la connaissance englobe toute chose. » [Coran, Sourate 35 versets 13 et 14]

C’est pour cela que les arabes de l’époque pré-islamique et du vivant du Messager d’Allah (Sala Llahou Aleyhi wa Salam) ont été considérés comme des mécréants par Allah, le Seigneur de l’univers. En effet, contrairement aux autre adorateurs d’idoles qui adoraient des fausses divinités et ne reconnaissaient pas Allah, les arabes de l’époque paganique prenaient des divinités comme intermédiaires entre eux et Allah car ils reconnaissaient Allah comme divinité. Ils considéraient même Allah comme étant la divinité suprême et n’invoquaient les idoles uniquement pour se rapprocher d’Allah comme Allah nous le fait savoir :

« Demande-leur : «Qui vous procure du ciel et de la terre votre nourriture ? Qui est le Maître de l’ouïe et de la vue ? Qui fait sortir le vivant du mort et le mort du vivant ? Qui règle la marche de l’Univers ?» Ils répondront : «C’est Dieu !» Dis-leur alors : «Qu’attendez-vous donc pour Le craindre ? » [Coran, Sourate 10 verset 31]

« N’est-Il pas le Seul Digne d’être exclusivement adoré ? Quant à ceux qui ont adopté en dehors de Lui d’autres divinités, en disant : «Nous ne les adorons que pour qu’elles nous rapprochent davantage de Lui», en vérité, Dieu tranchera le différend qui les oppose, mais Dieu ne guide point dans la bonne voie l’infidèle perfide. » [Coran, Sourate 39 verset 3]

« En dehors de Dieu, ils adorent des idoles qui ne peuvent ni les servir ni leur nuire, en disant : «Voilà nos intercesseurs auprès de Dieu !» Dis-leur : «Auriez-vous donc la prétention d’apprendre à Dieu ce qu’Il ne connaîtrait pas dans les Cieux et sur la Terre?» Gloire à Lui ! Il est très au-dessus de ce qu’ils Lui associent ! » [Coran, Sourate 10 verset 18]

Le Tawhid (monothéisme pur) peut-être divisé en trois sous-catégories :

1) Tawhid Rouboubyyiah = Reconnaître Allah comme Maître, Souverain, Créateur de toute chose.

2) Tawhid Oulouhyyiah = Adoré Allah en appliquant Sa shari’a (Loi Islamique provenant du Coran et de la Sunna).

3) Tawhid Asma wa Siffat = Reconnaître les Noms et Attributs d’Allah qu’Il a Lui même cité dans Son Livre (Coran).

Ces trois sous-catégories doivent impérativement être réunis pour concrétisé le Tawhid (monothéisme pur). Or, les arabes de la période pré-islamique n’avaient concrétisés que le Tawhid Rouboubyyiah, et en prenant des intermédiaires entre eux et Allah, ils n’ont pu concrétisé le Tawhid Oulouhyyiah car ils n’ont pas appliqués la Loi d’Allah (Shari’a) puisqu’ils ont transgressé l’une des Ses lois qui est de ne pas prendre d’intermédiaires :

« N’est-Il pas le Seul Digne d’être exclusivement adoré ? Quant à ceux qui ont adopté en dehors de Lui d’autres divinités, en disant : «Nous ne les adorons que pour qu’elles nous rapprochent davantage de Lui», en vérité, Dieu tranchera le différend qui les oppose, mais Dieu ne guide point dans la bonne voie l’infidèle perfide. » [Coran, Sourate 39 verset 3]

Allah considère celui qui prend des intermédiaires entre Lui et Sa créature est une mécréants, ce qui est le cas des arabes de la période paganique. 

Allah a permit au Prophète Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam) et ses compagnons de verser le sang des arabes de la période pré-islamique car ils étaient considérés comme des mécréants :

« Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition et que tout culte soit rendu uniquement à Dieu. Mais, s’ils désarment, qu’ils sachent que Dieu voit parfaitement ce qu’ils font. » [Coran, Sourate 8 verset 39]

D’après les exégèses de se verset, le terme « sédition » signifie « polythéisme », donc Allah a ordonné au Prophète Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam) et ses compagnons de combattre les polythéistes jusqu’à la disparition complète du polythéisme.

Les arabes de l’époque pré-islamique étaient donc des polythéistes malgré qu’ils avaient concrétisé le Tawhid Rouboubyyiah, alors que dire des polythéistes qui n’ont pas concrétisés le Tawhid Rouboubyyiah comme les adorateurs des fausses divinités comme Zeus, Horus, Shiva, Thor, Toutatis, Amateratsu, etc…

 

Premier Annulatif de l’Islam : Le Polythéisme !

Publié le Mis à jour le

 

Les-Annulatif-de-l'Islam---Al-Bayyinah« Allah ne pardonne point qu’on Lui associe d’autres divinités, mais Il pardonne à qui Il veut les autres péchés, car celui qui associe à Allah d’autres divinités commet un forfait d’une exceptionnelle gravité ! » [Coran, Sourate 4 verset 48]

Qu’est-ce que le polythéisme ? C’est le fait de mettre à « égalité avec Allah un autre qu’Allah et lui vouer une quelconque adoration. La personne l’invoque comme on invoque Allah, elle espère de lui comme on espère d’Allah, elle a peur de lui comme on à peur d’Allah, elle l’aime comme on aime Allah… » [1]

Qu’est-ce qu’un associé ? C’est de mettre une chose (individu, statue, arbre, objet de culte en général, etc…) à égalité avec Allah et lui vouer une adoration.

Sheikh Mohammed Ibn Abdel Wahhab (RahimahuLlah) à dit concernant le polythéisme : « C’est détourner un type d’adoration vers autre qu’Allah ou invoquer avec Allah autrui ou qu’il consacre à autrui un type d’adoration qu’Allah a ordonné. » [2]

En effet, l’association à Allah n’est pas simplement adorer autre que lui comme l’on pu faire les égyptiens qui adoraient des faux dieux comme Osiris et Isis ou encore les grecs qui adoraient Zeus ou Poséidon, c’est aussi voué un culte, une adoration à la fois à Allah  et à un autre Lui. Par exemple, les arabes du vivant du Messager d’Allah (Sala Llahou Aleyhi wa Salam) adoraient Allah mais ils lui donnait des associés à travers l’adoration des idoles ou des constellations. Ce type d’adoration est du polythéisme et ne différent pas du premier « type » de polythéisme (adoration d’Isis ou de Zeus). De même les chrétiens adorent Jésus et Marie en plus de reconnaître Allah :

« Et lorsque Allah dit à Jésus : «Ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux hommes : “Prenez-nous, ma mère et moi, pour divinités en dehors d’Allah”?» – «Gloire à Toi !, dit Jésus, il ne m’appartient pas de dire ce qui n’est pas une vérité pour moi. Si je l’avais dit, ne l’aurais-Tu pas su? Car Tu connais le fond de ma pensée, et je ne connais rien de la Tienne. En vérité, les mystères n’ont point de secret pour Toi. » [Coran, Sourate 5 verset 116]

« Ils ont élevé au rang de divinités en dehors d’Allah leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Messie, fils de Marie, alors qu’ils avaient reçu ordre de n’adorer que Dieu l’Unique, en dehors duquel il n’y a point de divinité. Gloire à Lui ! Il est infiniment au-dessus de ce qu’ils prétendent Lui associer. » [Coran, Sourate 9 verset 31]

« Sont de véritables mécréants ceux qui disent : «Allah, c’est le Messie, fils de Marie.» Le Messie n’a-t-il pas dit lui-même : «Ô Fils d’Israël ! Adorez Dieu qui est mon Seigneur et le Vôtre.» Quiconque donne des associés à Allah, Allah lui interdira l’entrée du Paradis et lui réservera l’Enfer pour séjour, les injustes ne bénéficieront d’aucun secours. » [Coran, Sourate 5 verset 72]

« Le Messie, fils de Marie, n’est qu’un prophète comme tant d’autres qui l’ont précédé. Sa mère était véridique, et tous les deux se nourrissaient comme tous les mortels. Voyez avec quel soin Nous leur expliquons Nos versets ! Et voyez comme ils s’en détournent ! » [Coran, Sourate 5 verset 75]

« Ô gens des Écritures ! Ne soyez pas excessifs dans votre religion ! Dites uniquement la vérité sur Allah ! Le Messie Jésus, fils de Marie, est seulement l’envoyé d’Allah, Son Verbe déposé dans le sein de Marie, un Esprit émanant du Seigneur ! Croyez en Allah et en Ses prophètes, mais ne parlez pas de Trinité ! Cessez d’en parler dans votre propre intérêt ! Il n’y a qu’un seul Dieu ! Et Il est trop Glorieux pour avoir un fils ! N’est-Il pas le Maître des Cieux et de la Terre? N’est-Il pas suffisant comme Protecteur ? » [Coran, Sourate 4 verset 171]

« Ceux qui disent qu’Allah n’est autre que le Christ, fils de Marie, sont de véritables mécréants. Dis-leur : «Qui donc pourrait s’opposer à Allah s’Il voulait anéantir le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère et tous les êtres qui peuplent la Terre ?» Allah n’est-Il pas le Maître des Cieux, de la Terre et de l’espace qui les sépare ? Il crée ce qu’Il veut et Sa puissance s’étend à tout l’Univers. » [Coran, Sourate 5 verset 17]

Qu’est-ce que l’adoration ? Il s’agit de tous les ordres, interdictions, obligations ou recommandations qui ont été légiféré par Allah le Seigneur de l’univers. Allah a légiféré des lois dans le Coran et la Sunna. Appliquer la législation d’Allah, c’est ce qu’on appelle l’adoration. A contrario, celui qui applique une autre législation de celle d’Allah aura par conséquent donné un associé à Allah car il aura adoré autre que Lui. De même, celui qui légifère à la place d’Allah, comme c’est le cas à notre époque où les hommes forgent leur propre lois, a adoré autre qu’Allah et celui qui adore autre qu’Allah a adoré le Tâghoût.

« Nous avons envoyé à chaque communauté un Messager (pour leur dire) : « Adorez Allah et écartez-vous du Tâghoût ». » [Coran, Sourate 16 verset 36]

« Quiconque mécroit au Tâghoût, tandis qu’il croit en Allah, saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser.«  [Coran, Sourate 2 verset 256]

« N’as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu’on a fait descendre vers toi (Prophète) et à ce qu’on a fait descendre avant toi ? Ils veulent prendre pour juge le Tâghoût, alors que c’est en lui qu’on leur a commandé de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l’égarement. » [Coran, Sourate 4 verset 60]

« Ou bien auraient-ils des divinités qui auraient établi pour eux des lois religieuses non autorisées par Dieu? Si l’arrêt décisif n’avait pas été prononcé, Dieu aurait déjà réglé leur compte. Mais un châtiment implacable est réservé aux injustes. » [Coran, Sourate 42 verset 21]

 Qu’est-ce que le Tâghoût ? « Le Tâghoût comprend tout ce qui est adoré en dehors d’Allah, tout chef égaré qui appelle au mensonge et l’embellit. De même, toute personne que les gens ont élue pour qu’elle juge entre eux avec des lois de la jahiliyyah [3], contraires au Jugement d’Allah et de Son Prophète. De même,les sorciers, ceux qui incitent à l’adoration des statues, ceux qui en mentant veulent attirer les ignorants dans l’égarement en leur suggérant qu’un mort exauce le besoin de celui qui s’adresse à lui et qu’il a fait ceci et cela, ce qui est ou un mensonge, ou un acte du diable. Ainsi, il les attire dans la mécréance majeure… Et la base de toutes ces sortes [de Tâghoût], et le plus grand parmi eux est shaytan. C’est lui le plus grand Tâghoût. » [Abou Boutayn, Fatawa Nadjdiyyah, 1/325]

C’est pour cela que celui qui adore autre qu’Allah ou qui L’adore en Lui donnant des associés, à en fait adoré shaytan.

____________________________________________

[1] Les Annulatifs de l’Islam, Shaykh `Abd Al`Aziz Ibn `Abd Allah Ar-Râjihî, Editions Al-Bayyinah, Page 12

[2] Les Annulatifs de l’Islam, Shaykh `Abd Al`Aziz Ibn `Abd Allah Ar-Râjihî, Editions Al-Bayyinah, Page 13

[3] Jahiliyyah : Période d’ignorance, l’époque où la Révélation divine était absente. Chez les arabes, cela correspond à la période pré-islamique. Juger avec des lois autres que celles d’Allah, c’est juger avec des lois de la Jahiliyyah, de l’époque païenne.

 

Shaykh Salih Ibn Fawzan : Tous les Prophètes et Messagers d’Allah ont prêchés l’Islam, de Adam à Mohammed, en passant par Noé, Abraham, Moïse et Jésus (Que la Paix d’Allah soit sur eux) !

Publié le Mis à jour le

sharh-as-sunna-l-explication-de-la-sunna-l-explication-de-cheikh-sâlîh-ibn-fawzan-âl-fawzanL’Islam est la voie apportée par les messagers d’Allah (Aleyhoum Salam); tous les messagers vinrent avec l’Islam. Chaque prophète appela (son peuple) à Allah et vint avec une législation d’Allah et ceci est l’Islam. L’Islam est donc l’adoration d’Allah l’Exalté et Majestueux, Seul, à tout moment, avec ce qu’Il a légiféré. Car Allah légiféra certes des législations pour des prophètes d’une période spécifique, puis il les abrogea.

Ainsi, après leur abrogation, agir selon l’abrogeant était l’Islam, jusqu’à ce que toutes les législations précédentes furent abrogées par celles de Mohammed (Sala Lahou Aleyhi wa Salam). Allah l’Exalté et Majestueux dit :

« Chaque échéance a son terme prescrit. Allah efface ou confirme ce qu’Il veut et la mère du Livre est auprès de Lui« . [Sourate 13, versets 38 et 39]

L’Islam est donc ce avec quoi vinrent les messagers comme prêche et actes à différentes époques, suivant ces époques, jusqu’à ce que Mohammed (Sala Lahou Aleyhi wa Salam) fut envoyé. Puis l’Islam fut connu par ce avec quoi il vint, excluant les précédentes religions.

Donc quiconque reste sur l’une des précédentes religions révélées et ne croit pas en Mohammed (Sala Lahou Aleyhi wa Salam) n’est pas musulman., car il ne sera soumis à Allah l’Exalté et Majestueux, ni il n’aura obéi à Son Messager (Sala Lahou Aleyhi wa Salam), puisque ce qu’il suit a certes expiré et a été abrogé. Et le fait de rester sur ce qui a été abrogé n’est pas considéré comme religion par Allah l’Exalté et Majestueux. Agir suivant la loi abrogeante est ce qui est la religion.

Source : Sharh As-Sunnah (L’explication de la Sunnah) de l’imam Al-Hasan Ibn ‘Ali Al-Barbahari, expliqué par Shaykh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, Éditions Al-Bayyinah, Tome 1, Chapitre : L’Islam est la voie des Prophètes, Pages 37/38

Shaykh Salih Ibn Fawzan : Le but caché de ceux qui affirment que les termes ‘aqidah (Croyance) et tawhid (Monothéisme) sont absent du Coran et de la Sunna !

Publié le Mis à jour le

sharh-as-sunnah-edition-al-bayyinahCeux qui affirment que ‘aqidah (croyance) et tawhid (Monothéisme) sont des termes qui ne sont supportés par aucune preuve et qui ne sont ni présents dans le Coran, ni dans la Sunna, ils ne cherchent qu’à causer le doute dans le cœur des gens. Leur intentions est d’exterminer ces affaires de croyance avec ce doute. Ils viennent donc avec cela pour clamer qu’il n’existe pas de distinction entre les sectes déviées et le groupe sur la droiture. Ceci les enrage et afin que les gens du faux ne soient pas réfutés. Voila le but de ceux qui prétendent à la science parmi eux.

La communauté est habituée et fait attention à la distinction entre le vrai et le faux, entre la guidée et l’égarement. Mais ces personnes ont un but derrière le rejet des termes ‘aqidah et tawhid . Ils désirent faire se mêler les gens au point qu’il n’existe pas de différence entre le monothéiste et l’athée, entre la personne droite et l’innovateur. Ils prétendent tous rester sous le nom de l’Islam pour le bien de l’unité des musulmans !

Nous leur disons donc : les musulmans ne peuvent s’unir que sur une croyance correcte, la croyance qui unit les Compagnons alors qu’ils étaient divisés, comme le dit Allah le Très Haut :

« et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs » [Coran, Sourate 3 verset 103]

Qu’est-ce qui mit un terme à la division et aux conflits entre les compagnons, si ce n’est cette ‘aqidah qui est : « Nul n’est en droit d’être adoré, si ce n’est Allah et Mohammed est le Messager d’Allah » ? Donc il n’existe rien qui ne puisse unir les gens, si ce n’est la croyance correcte. Et s’ils devaient diverger dans leur croyance, ils seraient à jamais divisés.

Source : Sharh As-Sunnah (L’explication de la Sunnah) de l’imam Al-Hasan Ibn ‘Ali Al-Barbahari, expliqué par Shaykh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, Éditions Al-Bayyinah, Tome 1, Pages 20/21

Conseil de lecture : Pourquoi Jésus doit-il revenir ? Selon la tradition islamique de Abou Soleyman al-Kaabi

Publié le Mis à jour le

9782953390940Abou Soleyman al-Kaabi nous propose un rappel et une analyse du retour de Jésus fils de Marie [en arabe : ‘Issa Ibn Maryam] (Que la Paix de Dieu soit sur lui) sur Terre à la fin des temps. Il ne fait pas seulement un rappel des différents versets du Coran et des hadiths prophétiques mais il esquisse un tableau de la vision du Messie dans le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam. Son but est montrer que les positions de ces trois religions ont une incidence majeure sur l’apparition de l’Antéchrist [en arabe : Massih ad-Dajjal] et le retour de ‘Issa Ibn Maryam.

Quel était l’état des juifs à l’époque où ‘Issa (Que la Paix de Dieu soit sur lui) était venu en tant que prophète et Messie ? Quel était sa mission auprès des juifs ? Pourquoi ‘Issa Ibn Maryam a t-il été élevé au ciel ? Quel est la position des juifs par rapport à ‘Issa ? Les juifs attendent-ils toujours le Messie ? Quel est la position des chrétiens par rapport à ‘Issa ? Quel est la position de l’Islam par rapport à ‘Issa ? En quoi la communauté musulmane de nos jours est semblable à l’état des juifs à l’époque de la venue de ‘Issa ? Pourquoi le Mahdi apparaîtra ? Pourquoi Allah enverra le Massih ad-Dajjal ? Pourquoi ‘Issa reviendra à la fin des temps ?

A toutes ces question, Abou Soleyman al-Kaabi apportent des réponses basées à la fois dans la tradition islamique (Coran et Sunna) mais aussi par rapport au contexte dans lequel nous vivons et l’étude des tradition juives et chrétiennes pour obtenir un tout cohérent.

Un livre que je recommande et qui ne se limite à énumérer les versets du Coran et les hadiths sur les grands signes de la fin des temps que sont l’apparition du Mahdi, du Dajjal et le retour de ‘Issa en tant que Messie venu appliquer la Loi d’Allah (Charia) sur Terre.