Les origines chrétiennes d’une laïcité musulmane

Aïssam Aït-Yahya : Définitions et conséquences de la sécularisation et de la laïcisation !

Publié le

Les origines chrétiennes d'une laïcité musulmane

« La sécularisation est le phénomène par lequel la religion perd de son aura, de sa sacralité,, de son importance et de sa crédibilité dans la conscience des hommes. D’abord au niveau individuel, au sein de sa propre sphère privée, pour ensuite se répercuter au niveau de la collectivité toute entière quand cette « relativisation de la foi », est partagée par tous. La laïcisation est donc finalement l’étape suivante puisque ici, la religion cesse d’être logiquement une convention collective dans l’organisation politique, sociale et juridique de la société humaine. La religion cesse d’être structurante, on lui dénie tout rôle « normatif » dans la sphère publique : elle n’est donc plus une source pour la production de règles sociales et comportementales et plus aucun pouvoir publiquement coercitif ne lui est reconnu. Elle cesse d’être une référence dans le système et le fonctionnement des institutions que les hommes ont mis en place.

[…] Finalement, comprenons bien que sécularisation et laïcisation induisent toutes et automatiquement une refondation conscientisée des rapports entre Dieu et les hommes. La place qu’occupe l’entité divine dans l’esprit des hommes est donc totalement remise en question : lesdeux processus ont le point commun de faire reculer le poids et l’importance de la religion. C’est dans ce sens, qu’il faut comprendre que la sécularisation et la laïcisation favorisent aussi le déisme, le théisme, l’agnosticisme voir l’athéisme, qui était auparavant des attitudes marginale, et même marginalisées, dans les sociétés religieuses pré-sécularisées. »

[Aïssam Aït-Yahya – Les origines chrétiennes d’une laïcité musulmane – Éditions Nawa – Pages 24 à 26]

IslamRéinfo TV : Histoire de la franc-maçonnerie

Publié le Mis à jour le

Histoire de la franc-maçonnerie des origines jusqu’à nos jours.

Conseil de lecture : Les origines chrétiennes d’une laïcité musulmane de Aïssam Aît-Yahya

Publié le Mis à jour le

Les origines chrétiennes d'une laïcité musulmaneAïssam Aît-Yahya revient avec un nouvel ouvrage : « Les origines chrétiennes d’une laïcité musulmane ». Celui-ci fait suite à « De l’idéologie islamique française » et se focalise plus sur la sécularisation, puis la laïcisation, de l’islam voulu par les ennemis d’Allah.

Pour cela, Aïssam Aît-Yahya nous explique la structure du système religieux chrétien et répond aux questions : pourquoi et comment le christianisme s’est sécularisé puis laïcisé ? Pour montrer la différence dans la structure entre le christianisme et l’islam, il revient sur le système religieux islamique et nous montre qu’il ne peut se sécularisé et encore moins se laïciser, contrairement au christianisme (qui contient les base de sa propre destruction). Enfin, il nous explique en quoi consiste l’irja, ses liens avec le christianisme et les sectes juives à l’époque du Prophète ‘Issa/Jésus (Que la Paix de Dieu soit sur lui), puis nous prouve par A + B que cette religion (irja) remplace petit à petit l’islam dans la compréhension qu’on les musulmans de leur religion. Ce phénomène est inconscient et il nous explique que la stratégie des ennemis de l’islam est bien de pervertir la compréhension de la religion et donc de remplacer l’islam par l’irja sans que les musulmans et musulmanes ne s’en rendent compte. Ce phénomène à lieu à la fois en Occident mais aussi dans les pays arabo-musulman, notamment l’Arabie Saoudite.

Un livre que tout musulman(e) se doit d’avoir lu car il est important de comprendre par où les ennemis d’Allah, de Son prophète (Que la Paix et la Bénédiction de Dieu soit sur lui) et des croyants et croyantes, veulent « détruire » l’islam, où du moins pervertir sa compréhension pour sécularisé/laïcisé les musulman(e)s. Surtout que l’irja est capable d’infiltrer des courants très orthodoxe de l’islam sunnite comme le salafisme apolitique, ce qui est très difficile à détecter, d’où l’importance de prendre connaissance de l’analyse de l’auteur sur cette question.

Aissam Aït Yahya : Sécularisation de la foi musulmane !

Publié le Mis à jour le

Il s’est fait connaître en développant des analyses atypiques sur la réalité du monde contemporain au prisme de l’Islam. Son premier ouvrage De l’idéologie islamique française a posé les fondements théoriques d’une posture intellectuelle militante, de plus en plus adoptée par la nouvelle génération de musulmans occidentaux. Ce dernier opus présente une étude critique et originale des argumentaires théologiques qui, au sein de l’Islam, prônent la laïcité et la sécularisation.
Aissam Ait-Yahya analyse les fondements de la sécularisation et de la laïcisation du monde musulman, en cherchant à vérifier si, comme pour le christianisme, il n’existe pas une interprétation religieuse facilitant ces processus. Il pense trouver cette justification laïque dans une vieille hérésie apparue au Ier siècle de l’Islam, dénommée  »Irja ». Il prouve que cet irja a de grandes affinités avec la théologie de Paul de Tarse et avec le judéo-christianisme. Les mécanismes induits par cette pensée « murjite » aboutissent, selon lui, à la création d’une laïcité musulmane, présente même au sein des courants les plus fondamentalistes, tel que le salafisme.

Les origines chrétiennes d'une laïcité musulmane