Évangile

Shaykh Salih Ibn Fawzan : Celui qui mécroit en l’un des prophètes aura mécru en tous les prophètes dont celui à qui il prétend croire !

Publié le Mis à jour le

Histoires des Prophètes de Ibn Kathir« Celui qui mécroit en l’un des prophètes aura mécru en tous les prophètes dont celui à qui il prétend croire. Parce que les prophètes sont des frères.

Le Messager d’Allah (Sala Llahou Aleyhi wa Salam) dit :

« Les prophètes sont des frères de mères différentes. »

Une seule chaîne, leur voie est unique. Donc celui qui renie l’un d’entre eux les renie tous. Parce que celui qui est avec celui-ci est avec l’autre également. Ils sont tous les messagers d’Allah. Celui qui prétend croire en Moussa [1] comme les juifs et mécroit en ‘Isa [2] et Mohammed (Aleyhoum Salam) mécroit en fait en tous les prophètes dont le prophète auquel il prétend croire – Moussa (Aleyhi Salam). Parce que Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam) est mentionné dans le livre lequel vint Moussa.

Allah le Très Haut dit :

« Ceux qui suivent le messager, le Prophète illettré qu’ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Torah et l’Évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui; ceux-là seront la gagnants. » [Coran, Sourate 7 verset 157]

« Ceux à qui Nous avons donné le Livre, le reconnaissent comme ils reconnaissent leurs enfants… » [Coran, Sourate 2 verset 146]

Mais l’envie les fit mécroire en Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam) parce qu’ils ne voulaient pas que la prophétie fut enlevée des Fils d’Isra’il [3]. Ils voulaient monopoliser la faveur d’Allah.

« Envient-ils aux gens ce qu’Allah leur a donné de par Sa grâce ? » [Coran, Sourate 4 verset 54]

Ce sont l’envie et la transgression qui les firent le rejeter; autrement, ils savaient qu’il était le Messager d’Allah, car ils trouvèrent sa mention dans la Torah et l’Évangile.

De même ‘Isa (Aleyhi Salam) annonça la bonne nouvelle de (la venue de) Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam). Allah le Très Haut dit :

« Et quand ‘Isa fils de Maryam [4] dit : « Ô Enfants d’Isra’il, je suis vraiment le Messager d’Allah [envoyé] à vous, confirmateur de ce qui, dans la Torah, est antérieur à moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi, dont le nom sera « Ahmed »… » [Coran, Sourate 61 verset 6]

Qui fut le messager qui vint après ‘Isa (Aleyhi Salam) ? Nul autre messager ne vint après ‘Isa (Aleyhi Salam), si ce n’est Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam). Son nom est Ahmed et Mohammed, il a de nombreux noms. Celui qui mécroit en ‘Isa mécroit en tous les messagers. C’est pour cela qu’Allah, le Majestueux et Très Haut, dit :

« Le peuple de Nouh [5] traita de menteurs les Messagers. » [Coran, Sourate 26 verset 105]

Bien que le premier des messagers fut Nouh, ils le rejetèrent. Mais Allah dut qu’ls traitèrent tous les messagers de menteurs. Cela inclut donc tous ceux qui vinrent après lui. Parce que celui qui renie un messager renie (également) tous les autres messagers :

« Les ‘Ad [6] traitèrent de menteurs les Envoyés. » [Coran, Sourate 26 verset 123]

« Les Thamoud [7] traitèrent de menteurs les messagers. » [Coran, Sourate 26 verset 141]

« Les gens d’Al-Aykah [8] traitèrent de menteurs les Messagers. » [Coran, Sourate 26 verset 176]

Ainsi, celui qui mécroit en un, mécroit à tous.

« Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses messagers, et qui veulent faire la distinction entre Allah et Ses messagers et qui disent : « Nous croyons en certains d’entre eux mais ne croyons pas en d’autres », et qui veulent prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et la mécréance), les voilà les vrais mécréants !… » [Coran, Sourate 4 versets 150 et 151]

Bien qu’ils croyaient en certains d’entre eux, cela ne fut pas suffisant. Il est obligatoire de croire à tous, car ils sont tous les messagers d’Allah. Tous vinrent d’Allah, exalté soit-Il, le premier d’entre eux annonçant la bonne nouvelle du dernier d’entre eux tout comme le dernier d’entre eux croit au premier d’entre eux (Aleyhoum Salam). Voilà la croyance des Musulmans – Ahl As-Sunnah wal-Jama’ah.

Sharh As-Sunnah (L’explication de la Sunnah) de l’imam Al-Hasan Ibn ‘Ali Al-Barbahari, expliqué par Shaykh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, Éditions Al-Bayyinah, Tome 1, Chapitre : La croyance aux prophètes et aux anges, Pages 193 à 198 ]

____________________________________________________

[1] Moïse

[2] Jésus

[3] Les Enfants d’Israël

[4] Jésus fils de Marie

[5] Noé

[6] Le peuple du prophète Houd

[7] Le peuple du prophète Salih

[8] Le peuple du prophète Shou’ayb

IslamRéinfo TV : L’islam sunnite orthodoxe face aux sectes : De l’Empire Seldjoukide à l’apogée de l’Empire Ottoman

Publié le Mis à jour le

Première épisode de la série « histoire de l’islam et des musulmans sous l’Empire Seldjoukide, l’Empire Ottoman et la Turquie Moderne ». Cet épisode se concentre sur les relations historique entre l’islam sunnite orthodoxe et les différentes sectes affiliés au sunnisme ou au chiisme, à l’époque de l’Empire Seldjoukide jusqu’à l’apogée de l’Empire Ottoman.

Franc-Maçonnerie partie 43 : Destruction de l’Empire Ottoman et du Califat islamique

Publié le

Ajout  Islam Réinformation : Harun Yahya n’aborde pas la destruction de l’Empire Ottoman dans son livre, ce que je trouve très surprenant. Pour pallier ce manque, je vous renvoi à la section Abolition du Califat, ainsi qu’à cette vidéo qui retourne aux sources des causes qui ont permis la chute de l’Empire Ottoman et donc du Califat islamique :

El-Rify : Tariq Ramadan à propos de Nelson Mandela, les 5 erreurs et le Symbole d’une pensée !

Publié le Mis à jour le

Réaction du frère El-Rify sur les propos de Tariq Ramadan concernant la possibilité que Nelson Mandela puisse accéder au Paradis :

IslamRéinfo TV : Les Causes à la Source de l’Abolition du Califat

Publié le Mis à jour le

Cette série de vidéos ont pour but d’éclairer les musulmans sur les causes qui ont permit la chute du Califat Ottoman en 1924 mais aussi de leur faire prendre conscience de l’importance de connaître l’histoire. Pour cela cette audio va développer différents thèmes qui en apparences n’ont rien avec le Califat mais qui sont bel et bien à la source de sa chute.

Société moderne partie 8 : La franc-maçonnerie sous la deuxième République

Publié le Mis à jour le

« Le courant conservateur (= catholique) qui a jaillit en 1843, grossi sous l’action du parti catholique, devient assez puissant pour enrayer le mouvement révolutionnaire. En 1849, le Pape Pie IX est mis en fuite et la République romaine est installée en Italie. Grâce à la puissance et au poids du parti conservateur en France, Louis-Napoléon interviendra militairement contre la République de Rome et réinstallera le Pape sur le trône pontificale. Les conservateurs réussissent à obtenir une loi sur la liberté de l’enseignement, la liberté des conciles et la liberté du dévouement chrétien.

seconde_republique

Il semblait que l’Eglise allait triompher de l’esprit révolutionnaire. Mais non, le courant catholique n’était pas assez pur, et le courant maçonnique ne faisait que suspendre un instant son action. Le courant catholique était déjà infecté par le libéralisme. Le libéralisme catholique consiste essentiellement dans l’effort fait pour rapprocher l’Eglise et le Monde, l’Évangile et les Droits de l’Homme, pour réconcilier, comme le dit Pie IX, l’Eglise et la « civilisation », la civilisation tel que l’a entendue l’humanisme de la Renaissance, telle que la veut la franc-maçonnerie. Ce mariage ne pouvait aboutir qu’au triomphe du mal. »