chrétiens

Ibn Taymiyya : Tous les Prophètes étaient musulmans, de Adam à Mohammed (Aleyhim Salam) !

Publié le

Sans_titre_11« Il [Allah] ordonna donc aux Messagers d’instituer la Religion et de ne point diverger. c’est pour cela que le prophète (SalaLlahou Aleyhi wa Salam) a dit dans le hadith authentique :

« Tous les prophètes appartiennent à une seule religion. Les prophètes sont des frères de mères différentes. Et il n’est pas d’homme plus digne que moi de se réclamer du fils de marie car il n’y a entre lui et moi aucun prophète.«  [Rapporté par al-Boukhari et Mouslim]

Cette religion n’est autre que l’Islam [soumission à Allah], car Allah n’agrée nul autre culte que l’Islam depuis les premières générations d’humains jusqu’aux dernières. Tous les prophètes professaient donc l’Islam. Allah a dit au sujet de Noé :

« Raconte-leur l’histoire de Noé lorsqu’il dit à son peuple : «Ô mon peuple ! S’il vous est pénible de me voir parmi vous et de m’entendre vous rappeler les signes de Dieu, c’est à Dieu que je m’en remets. Mettez-vous alors d’accord avec vos associés , étalez vos desseins au grand jour et prenez votre décision à mon sujet sans plus attendre ! Si vous tournez le dos à la foi, sachez que je ne vous réclame aucun salaire, car mon salaire n’incombe qu’à Dieu. Il m’a été ordonné d’être soumis à Sa volonté [muslimûn = musulman = soumis à la volonté d’Allah].«  [Coran, Sourate 10 versets 71 et 72]

Il dit au sujet d’Abraham :

« Mais qui donc se détournera, à moins d’être un esprit insensé, du culte d’Abraham ? Cet apôtre que Nous avons élu en ce monde, et qui siégera parmi les justes dans la vie future, Abraham auquel Allah a dit : «Soumets-toi !», et qui aussitôt répondit : «Je me soumets au Maître de l’Univers !» Abraham qui fit cette recommandation à ses enfants, suivi en cela par Jacob : «Ô mes enfants ! Allah a choisi pour vous cette religion. Que votre soumission à Allah [muslimûn] soit totale et entière jusqu’à votre mort ! »  [Coran, Sourate 2 versets 130 à 132]

Puis au sujet de Moïse :

« Ô mon peuple, dit Moïse, si vous croyez en Allah, mettez votre confiance en Lui, en tant que peuple soumis [muslimûn] à leur Seigneur. »  [Coran, Sourate 10 verset 84]

Puis au sujet du Christ (al-Masih) :

 » Et lorsque J’ai révélé aux Apôtres : “Croyez en Moi et en Mon Envoyé !”, ils répondirent : “Nous y croyons, et Tu es Témoin que nous sommes entièrement soumis [muslimûn].”  » [Coran, Sourate 5 verset 111]

Ainsi qu’au sujet des prophètes antérieurs :

« En vérité, Nous avons révélé la Torah comme guide et comme lumière, par lequel gouverne les Prophètes soumis [aslamû = Islam = soumis à la volonté d’Allah] à la volonté d’Allah.«  [Coran, Sourate 5 verset 44]

Enfin au sujet de Balqîs :

 » «Seigneur, dit-elle, je me suis fait du tort à moi-même , et avec Salomon, je me soumets [Aslamtu] à Allah, le Maître de l’Univers.» » [Coran, Sourate 27 verset 44]

[Le Lettre Palmyrienne de Ibn Taymiyya – Edition Nawa – Pages 183 et 184]

 

Troisième Annulatif : Ne pas excommunier ou douter de la mécréance des polythéistes !

Publié le

les-annulatifs-de-l-islamNe pas excommunier les mécréant et/ou avoir la conviction que leur croyances est correct fait sortir le musulman de l’Islam. En effet, Allah a montrer à l’humanité la voie à suivre, la croyance véridique et de ce fait, croire que tout autre chemin mène à la vérité est de la mécréance. Les juifs et les chrétiens font partis des mécréants, leur statut de Gens du Livre ne fait pas d’eux des croyants. Comme le dit Allah dans le Coran, les juifs et les chrétiens sont des mécréants :

«Allah ne pardonne pas qu’on Lui associe quoi que ce soit, mais Il pardonne à qui Il veut des péchés de moindre importance, car qui associe à Allah s’égare profondément.» [Coran, Sourate 4 verset 116]

«Les juifs disent : «Uzayr est fils d’Allah !» et les chrétiens disent : «Le Messie est fils d’Allah !» Telles sont les paroles qui sortent de leurs bouches, répétant ainsi ce que les négateurs disaient avant eux. Puisse Allah les maudire pour s’être ainsi écartés de la Vérité ! « Ils ont élevé au rang de divinités en dehors d’Allah leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Messie, fils de Marie, alors qu’ils avaient reçu ordre de n’adorer que Dieu l’Unique, en dehors duquel il n’y a point de divinité. Gloire à Lui ! Il est infiniment au-dessus de ce qu’ils prétendent Lui associer.» [Coran, Sourate 9 versets 30 et 31]

«Ceux qui nient Allah et Ses prophètes, qui tentent de séparer Allah de Ses messagers en disant : «Nous croyons aux uns et rejetons les autres», voulant ainsi se réserver une voie intermédiaire, ceux-là sont les véritables impies, et c’est à ces impies que Nous avons réservé un châtiment avilissant.» [Coran, Sourate 4 versets 150 et 151]

Allah dit clairement dans ces versets que le seul pêché qu’Il ne pardonne pas c’est de Lui associer une divinité, Il dit ensuite que les Juifs et les Chrétiens ont prit des divinités en dehors de Lui. Ces divinités sont Uzayr et Issa Ibn Maryam (Aleyhi Salam). De plus, les juifs et les chrétiens ont pris leur rabbins et leur moines pour divinité en dehors d’Allah. Enfin, Allah dit que celui qui rejette ne serait-ce qu’un prophète est un mécréant. Les Juifs rejettent ‘Issa (Aleyhi Salam) et Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam). Quant aux chrétiens, ils rejettent le Prophète Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam). Ce sont donc des mécréants.

Le fait de douter de la mécréance des mécréants remet en cause la compréhension du message islamique et l’Islam impose de comprendre son message. Dans le cas contraire, une personne qui ne comprend le message de l’Islam, une personne qui ne comprend pas le sens du Tawhid ne peut-être considéré comme musulmane. Il est impératif de faire la négation des fausses divinités (Tâghoût). D’autant plus que l’attestation de foi musulmane (Shahada) est constituée de la négation des fausses divinités et de l’affirmation que la seule divinité est Allah : « J’atteste que nul divinité n’est digne d’être adorée si ce n’est Allah« .

Téléchargement : L’Abolition du Califat ou la première étape pour détruire l’Islam !

Publié le Mis à jour le

Histoire de l’Abolition du Califat.

Fichier format PDF

Califat2LES CHAPITRES DU LIVRE

  • La Renaissance paganique en Occident
  • La Réforme protestante
  • La Révolution française
  • Le déclin de l’Empire Ottoman
  • La période pré-Tanzimat
  • Les Tanzimat
  • Les Jeunes Ottomans
  • Abdoul Hamid II, le calife résistant
  • Le cheval de Troie occidental : la turquisme ou le nationalisme turque
  • Les origines du nationalisme arabe
  • Les Jeunes Turcs
  • La société pour la liberté ottomane
  • Révolution maçonnique de 1908 et Révolution islamique de 1909
  • L’Empire sous la première guerre mondiale
  • La révolte arabe
  • La Révolution kémaliste
  • L’Abolition du Sultanat et du Califat

IslamRéinfo TV : Le Judaïsme et le Christianisme sont-elles ou étaient-elles des religions d’Allah ?

Publié le

Moïse / Moussa (Aleyhi Salam) et Jésus / `Issa (Aleyhi Salam) étaient musulmans et non pas juifs et chrétiens. L’Islam (soumission à Allah) n’est pas une religion qui est apparue avec le Prophète Mohammed (Sala Llahou Aleyhi wa Salam) mais qui existe depuis Adam (Aleyhi Salam). Cette vidéo a pour but d’éclairer les musulmans qui pensent que le Judaïsme et le Christianisme étaient des religions révélées par Allah alors qu’il s’agit de falsifications de l’Islam tel qu’il a été révélé à Moïse et à `Issa (Aleyhim Salam).

IslamRéinfo TV : L’Irja, le Christianisme et la Laïcité !

Publié le

L’Irja est la secte la plus dangereuse pour les musulmans de tout temps. Cette dernière est largement diffusée au sein de communauté musulmane et les membres qui la compose ne se rendent pas compte qu’ils sont en grande majorité murjites (adeptes de l’irja) au lieu d’être musulman. Cette progression de l’irja se fait manière inconsciente en ces temps où le Califat a disparu et que la domination occidentale étends son hégémonie sur les musulmans du monde.

Cette vidéo montre que la sécularisation et la laïcisation proviennent du Christianisme qui possède les gènes de sa propre laïcisation. A l’inverse, l’Islam est immunisé contre la laïcisation, mais les ennemis de l’Islam ont trouver le moyen de tromper les musulmans en remplaçant l’Islam par l’Irja.

Shaykh Salih Ibn Fawzan : Tous les Prophètes et Messagers d’Allah ont prêchés l’Islam, de Adam à Mohammed, en passant par Noé, Abraham, Moïse et Jésus (Que la Paix d’Allah soit sur eux) !

Publié le Mis à jour le

sharh-as-sunna-l-explication-de-la-sunna-l-explication-de-cheikh-sâlîh-ibn-fawzan-âl-fawzanL’Islam est la voie apportée par les messagers d’Allah (Aleyhoum Salam); tous les messagers vinrent avec l’Islam. Chaque prophète appela (son peuple) à Allah et vint avec une législation d’Allah et ceci est l’Islam. L’Islam est donc l’adoration d’Allah l’Exalté et Majestueux, Seul, à tout moment, avec ce qu’Il a légiféré. Car Allah légiféra certes des législations pour des prophètes d’une période spécifique, puis il les abrogea.

Ainsi, après leur abrogation, agir selon l’abrogeant était l’Islam, jusqu’à ce que toutes les législations précédentes furent abrogées par celles de Mohammed (Sala Lahou Aleyhi wa Salam). Allah l’Exalté et Majestueux dit :

« Chaque échéance a son terme prescrit. Allah efface ou confirme ce qu’Il veut et la mère du Livre est auprès de Lui« . [Sourate 13, versets 38 et 39]

L’Islam est donc ce avec quoi vinrent les messagers comme prêche et actes à différentes époques, suivant ces époques, jusqu’à ce que Mohammed (Sala Lahou Aleyhi wa Salam) fut envoyé. Puis l’Islam fut connu par ce avec quoi il vint, excluant les précédentes religions.

Donc quiconque reste sur l’une des précédentes religions révélées et ne croit pas en Mohammed (Sala Lahou Aleyhi wa Salam) n’est pas musulman., car il ne sera soumis à Allah l’Exalté et Majestueux, ni il n’aura obéi à Son Messager (Sala Lahou Aleyhi wa Salam), puisque ce qu’il suit a certes expiré et a été abrogé. Et le fait de rester sur ce qui a été abrogé n’est pas considéré comme religion par Allah l’Exalté et Majestueux. Agir suivant la loi abrogeante est ce qui est la religion.

Source : Sharh As-Sunnah (L’explication de la Sunnah) de l’imam Al-Hasan Ibn ‘Ali Al-Barbahari, expliqué par Shaykh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, Éditions Al-Bayyinah, Tome 1, Chapitre : L’Islam est la voie des Prophètes, Pages 37/38

IslamRéinfo TV : Déclin et sécularisation de l’Empire Ottoman !

Publié le Mis à jour le

Second épisode de la série « histoire de l’islam et des musulmans sous l’Empire Seldjoukide, l’Empire Ottoman et la Turquie Moderne ». Cet épisode présente le processus de sécularisation de l’Empire Ottoman qui finira par engendrer l’abolition du Califat et l’instauration de la Turquie moderne laïque.

Conseil de lecture : Pourquoi Jésus doit-il revenir ? Selon la tradition islamique de Abou Soleyman al-Kaabi

Publié le Mis à jour le

9782953390940Abou Soleyman al-Kaabi nous propose un rappel et une analyse du retour de Jésus fils de Marie [en arabe : ‘Issa Ibn Maryam] (Que la Paix de Dieu soit sur lui) sur Terre à la fin des temps. Il ne fait pas seulement un rappel des différents versets du Coran et des hadiths prophétiques mais il esquisse un tableau de la vision du Messie dans le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam. Son but est montrer que les positions de ces trois religions ont une incidence majeure sur l’apparition de l’Antéchrist [en arabe : Massih ad-Dajjal] et le retour de ‘Issa Ibn Maryam.

Quel était l’état des juifs à l’époque où ‘Issa (Que la Paix de Dieu soit sur lui) était venu en tant que prophète et Messie ? Quel était sa mission auprès des juifs ? Pourquoi ‘Issa Ibn Maryam a t-il été élevé au ciel ? Quel est la position des juifs par rapport à ‘Issa ? Les juifs attendent-ils toujours le Messie ? Quel est la position des chrétiens par rapport à ‘Issa ? Quel est la position de l’Islam par rapport à ‘Issa ? En quoi la communauté musulmane de nos jours est semblable à l’état des juifs à l’époque de la venue de ‘Issa ? Pourquoi le Mahdi apparaîtra ? Pourquoi Allah enverra le Massih ad-Dajjal ? Pourquoi ‘Issa reviendra à la fin des temps ?

A toutes ces question, Abou Soleyman al-Kaabi apportent des réponses basées à la fois dans la tradition islamique (Coran et Sunna) mais aussi par rapport au contexte dans lequel nous vivons et l’étude des tradition juives et chrétiennes pour obtenir un tout cohérent.

Un livre que je recommande et qui ne se limite à énumérer les versets du Coran et les hadiths sur les grands signes de la fin des temps que sont l’apparition du Mahdi, du Dajjal et le retour de ‘Issa en tant que Messie venu appliquer la Loi d’Allah (Charia) sur Terre.

IslamRéinfo TV : L’islam sunnite orthodoxe face aux sectes : De l’Empire Seldjoukide à l’apogée de l’Empire Ottoman

Publié le Mis à jour le

Première épisode de la série « histoire de l’islam et des musulmans sous l’Empire Seldjoukide, l’Empire Ottoman et la Turquie Moderne ». Cet épisode se concentre sur les relations historique entre l’islam sunnite orthodoxe et les différentes sectes affiliés au sunnisme ou au chiisme, à l’époque de l’Empire Seldjoukide jusqu’à l’apogée de l’Empire Ottoman.

Les juifs et les chrétiens participent à émergence de l’Antéchrist (Dajjal) !

Publié le Mis à jour le

9782953390940« Les juifs et les chrétiens ont développé des positions antagonistes à l’égard de Jésus, l’outrageant de leurs calomnies ou de leurs éloges. Cependant, cette position doctrinale violente finit par converger, car le rejet de Jésus par les juifs et sa divinisation par les chrétiens participent tous deux à l’émergence de l’Antéchrist. Le faux-messie n’est pas seulement le faux semblant de Jésus, il est aussi le produit de la mécréance [des juifs à l’égard de Jésus] et de la divinisation [de Jésus par les chrétiens] conjuguées que le Christ a dû subir.

L’Antéchrist répondra à l’attente messianique de tous les peuples, comme l’attente de Maitreya dans les traditions asiatiques ou le Machiah chez les juifs. Le faux-messie se confondra avec Jésus pour beaucoup de chrétiens qui attendent le Christ ou avec le Mahdi des chiites pour ces derniers.

Ainsi les juifs ont renié le Messie que Dieu leur avait promis et l’ont calomnié. Mais la conséquence la plus grave de ce reniement a été que l’attente messianique des juifs n’a pu être assouvie et ne reconnaissant pas en Jésus le messie promis par Dieu, leur attente s’est prolongée jusqu’à nos jours.
Cette attente malsaine d’un messie sera finalement couronnée par l’arrivée à la fin des temps de l’Antéchrist : le faux-messie, « Al Massih al Dajjal ». Plusieurs indices dans les sources islamiques démontrent que ce personnage prétendra à tort être le messie promis par Dieu aux juifs et se substituera à lui dans leur attente.

D’une certaines manière l’Antéchrist est le produit de la mécréance des juifs à l’égard de Jésus. Car, en le reniant, ils attendent toujours leur messie et travaillent et contribuent à l’avènement de ce contre-modèle. Le Judaïsme moderne ne repose plus sur l’adoration de Dieu mais sur l’attente fébrile de leur Messie. Le messianisme qui constitue maintenant l’essentiel de la vie religieuse juive et qui oriente les agissements des juifs, a produit des idéologies surprenantes.
Il appartient à tout juif de « hâter » l’arrivée du Messie en favorisant ces événements. Selon la formule du Talmud : « Tous les jours de ta vie servent à amener l’ère messianique ».

La doctrine chrétienne contient des éléments qui participent à l’émergence de l’Antéchrist, ou tout du moins qui préparent les peuples influencés par cette religion à recevoir ce faux-dieu et à l’adorer. Elle a imprégné dans l’esprit de ces peuples corrompus par cette doctrine, la notion de « dieu incarné », le dogme de la crucifixion, mais aussi le messianisme et le moralisme.

La doctrine de l’incarnation prédispose les peuples de culture chrétienne à accepter un homme comme dieu, d’autant plus qu’il se présentera comme le « christ » (= Messie en grec) tant attendu et se confondra dans l’esprit de beaucoup de chrétiens avec le retour de Jésus. Ainsi, l’Antéchrist se présentera tout d’abord comme le messie (Christ), puis prétendra être prophète, puis dieu lui-même.

Le Christianisme fait ainsi partie des cultes qui professent l’adoration de l’homme par lui-même. Cette forme paroxystique de l’idolâtrie n’est apparue qu’à l’ère ultime de l’humanité. Cette ère qui constitue une étape supplémentaire dans dans le développement du polythéisme dans l’histoire humaine, à débuté avec le règne de Pharaon où pour la première fois les hommes n’adoraient plus de fausses divinités extérieures au genre humain mais vouaient un culte à l’un d’entre eux puisqu’ils considéraient un homme (Pharaon) comme étant le Dieu suprême du monde.
Cette ère voit l’apparition de la doctrine chrétienne avec l’idée qu’un homme est l’incarnation de Dieu et elle s’achèvera avec la foi en un homme prétendant être Dieu : le faux-messie.

[Abou Soleiman Al-Kaabi – Pourquoi Jésus doit-il revenir ? Selon la tradition islamique]