Divers

Ibn Taymiyya : Tous les Prophètes étaient musulmans, de Adam à Mohammed (Aleyhim Salam) !

Publié le

Sans_titre_11« Il [Allah] ordonna donc aux Messagers d’instituer la Religion et de ne point diverger. c’est pour cela que le prophète (SalaLlahou Aleyhi wa Salam) a dit dans le hadith authentique :

« Tous les prophètes appartiennent à une seule religion. Les prophètes sont des frères de mères différentes. Et il n’est pas d’homme plus digne que moi de se réclamer du fils de marie car il n’y a entre lui et moi aucun prophète.«  [Rapporté par al-Boukhari et Mouslim]

Cette religion n’est autre que l’Islam [soumission à Allah], car Allah n’agrée nul autre culte que l’Islam depuis les premières générations d’humains jusqu’aux dernières. Tous les prophètes professaient donc l’Islam. Allah a dit au sujet de Noé :

« Raconte-leur l’histoire de Noé lorsqu’il dit à son peuple : «Ô mon peuple ! S’il vous est pénible de me voir parmi vous et de m’entendre vous rappeler les signes de Dieu, c’est à Dieu que je m’en remets. Mettez-vous alors d’accord avec vos associés , étalez vos desseins au grand jour et prenez votre décision à mon sujet sans plus attendre ! Si vous tournez le dos à la foi, sachez que je ne vous réclame aucun salaire, car mon salaire n’incombe qu’à Dieu. Il m’a été ordonné d’être soumis à Sa volonté [muslimûn = musulman = soumis à la volonté d’Allah].«  [Coran, Sourate 10 versets 71 et 72]

Il dit au sujet d’Abraham :

« Mais qui donc se détournera, à moins d’être un esprit insensé, du culte d’Abraham ? Cet apôtre que Nous avons élu en ce monde, et qui siégera parmi les justes dans la vie future, Abraham auquel Allah a dit : «Soumets-toi !», et qui aussitôt répondit : «Je me soumets au Maître de l’Univers !» Abraham qui fit cette recommandation à ses enfants, suivi en cela par Jacob : «Ô mes enfants ! Allah a choisi pour vous cette religion. Que votre soumission à Allah [muslimûn] soit totale et entière jusqu’à votre mort ! »  [Coran, Sourate 2 versets 130 à 132]

Puis au sujet de Moïse :

« Ô mon peuple, dit Moïse, si vous croyez en Allah, mettez votre confiance en Lui, en tant que peuple soumis [muslimûn] à leur Seigneur. »  [Coran, Sourate 10 verset 84]

Puis au sujet du Christ (al-Masih) :

 » Et lorsque J’ai révélé aux Apôtres : “Croyez en Moi et en Mon Envoyé !”, ils répondirent : “Nous y croyons, et Tu es Témoin que nous sommes entièrement soumis [muslimûn].”  » [Coran, Sourate 5 verset 111]

Ainsi qu’au sujet des prophètes antérieurs :

« En vérité, Nous avons révélé la Torah comme guide et comme lumière, par lequel gouverne les Prophètes soumis [aslamû = Islam = soumis à la volonté d’Allah] à la volonté d’Allah.«  [Coran, Sourate 5 verset 44]

Enfin au sujet de Balqîs :

 » «Seigneur, dit-elle, je me suis fait du tort à moi-même , et avec Salomon, je me soumets [Aslamtu] à Allah, le Maître de l’Univers.» » [Coran, Sourate 27 verset 44]

[Le Lettre Palmyrienne de Ibn Taymiyya – Edition Nawa – Pages 183 et 184]

 

Shaykh Salih Ibn Fawzan : Tous les Prophètes et Messagers d’Allah ont prêchés l’Islam, de Adam à Mohammed, en passant par Noé, Abraham, Moïse et Jésus (Que la Paix d’Allah soit sur eux) !

Publié le Mis à jour le

sharh-as-sunna-l-explication-de-la-sunna-l-explication-de-cheikh-sâlîh-ibn-fawzan-âl-fawzanL’Islam est la voie apportée par les messagers d’Allah (Aleyhoum Salam); tous les messagers vinrent avec l’Islam. Chaque prophète appela (son peuple) à Allah et vint avec une législation d’Allah et ceci est l’Islam. L’Islam est donc l’adoration d’Allah l’Exalté et Majestueux, Seul, à tout moment, avec ce qu’Il a légiféré. Car Allah légiféra certes des législations pour des prophètes d’une période spécifique, puis il les abrogea.

Ainsi, après leur abrogation, agir selon l’abrogeant était l’Islam, jusqu’à ce que toutes les législations précédentes furent abrogées par celles de Mohammed (Sala Lahou Aleyhi wa Salam). Allah l’Exalté et Majestueux dit :

« Chaque échéance a son terme prescrit. Allah efface ou confirme ce qu’Il veut et la mère du Livre est auprès de Lui« . [Sourate 13, versets 38 et 39]

L’Islam est donc ce avec quoi vinrent les messagers comme prêche et actes à différentes époques, suivant ces époques, jusqu’à ce que Mohammed (Sala Lahou Aleyhi wa Salam) fut envoyé. Puis l’Islam fut connu par ce avec quoi il vint, excluant les précédentes religions.

Donc quiconque reste sur l’une des précédentes religions révélées et ne croit pas en Mohammed (Sala Lahou Aleyhi wa Salam) n’est pas musulman., car il ne sera soumis à Allah l’Exalté et Majestueux, ni il n’aura obéi à Son Messager (Sala Lahou Aleyhi wa Salam), puisque ce qu’il suit a certes expiré et a été abrogé. Et le fait de rester sur ce qui a été abrogé n’est pas considéré comme religion par Allah l’Exalté et Majestueux. Agir suivant la loi abrogeante est ce qui est la religion.

Source : Sharh As-Sunnah (L’explication de la Sunnah) de l’imam Al-Hasan Ibn ‘Ali Al-Barbahari, expliqué par Shaykh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, Éditions Al-Bayyinah, Tome 1, Chapitre : L’Islam est la voie des Prophètes, Pages 37/38

Shaykh Salih Ibn Fawzan : Le but caché de ceux qui affirment que les termes ‘aqidah (Croyance) et tawhid (Monothéisme) sont absent du Coran et de la Sunna !

Publié le Mis à jour le

sharh-as-sunnah-edition-al-bayyinahCeux qui affirment que ‘aqidah (croyance) et tawhid (Monothéisme) sont des termes qui ne sont supportés par aucune preuve et qui ne sont ni présents dans le Coran, ni dans la Sunna, ils ne cherchent qu’à causer le doute dans le cœur des gens. Leur intentions est d’exterminer ces affaires de croyance avec ce doute. Ils viennent donc avec cela pour clamer qu’il n’existe pas de distinction entre les sectes déviées et le groupe sur la droiture. Ceci les enrage et afin que les gens du faux ne soient pas réfutés. Voila le but de ceux qui prétendent à la science parmi eux.

La communauté est habituée et fait attention à la distinction entre le vrai et le faux, entre la guidée et l’égarement. Mais ces personnes ont un but derrière le rejet des termes ‘aqidah et tawhid . Ils désirent faire se mêler les gens au point qu’il n’existe pas de différence entre le monothéiste et l’athée, entre la personne droite et l’innovateur. Ils prétendent tous rester sous le nom de l’Islam pour le bien de l’unité des musulmans !

Nous leur disons donc : les musulmans ne peuvent s’unir que sur une croyance correcte, la croyance qui unit les Compagnons alors qu’ils étaient divisés, comme le dit Allah le Très Haut :

« et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs » [Coran, Sourate 3 verset 103]

Qu’est-ce qui mit un terme à la division et aux conflits entre les compagnons, si ce n’est cette ‘aqidah qui est : « Nul n’est en droit d’être adoré, si ce n’est Allah et Mohammed est le Messager d’Allah » ? Donc il n’existe rien qui ne puisse unir les gens, si ce n’est la croyance correcte. Et s’ils devaient diverger dans leur croyance, ils seraient à jamais divisés.

Source : Sharh As-Sunnah (L’explication de la Sunnah) de l’imam Al-Hasan Ibn ‘Ali Al-Barbahari, expliqué par Shaykh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, Éditions Al-Bayyinah, Tome 1, Pages 20/21

Hassan Al-Banna : Qu’est-ce que l’Islam ?

Publié le Mis à jour le

10176088_634713753248621_1653784020_n« Nous pensons que les règles de l’islam et ses enseignements englobent tous les aspects de la vie des gens, ici bas et dans l’au-delà. Et que ceux qui supposent que ces enseignements se limites à l’aspect cultuel ou spirituel sans les autres domaines sont dans l’erreur car l’islam est foi et adoration, patrie et nationalité, religion et État, spiritualité et action, Coran et épée. Tout dans le Coran exprime cela et en fait l’essence de l’islam en recommandant d’être sincère et fidèle dans l’ensemble de ces domaines.

L’islam est une organisation complète qui englobe tous les aspects de la vie, c’est tout à la fois un État et une nation ou encore un gouvernement et une communauté, c’est également une morale et une force ou encore le pardon et la justice. C’est également une culture et une juridiction ou encore une science et une magistrature. C’est également une matière et une ressource ou encore un gain et une richesse. C’est également une lutte dans la voie de Dieu et un appel ou encore une armée et une pensée. C’est enfin une croyance sincère et une saine adoration. L’islam c’est tout cela de la même façon. »

Observatoire des Islamologues de France : Briser le mythe « Wahhabite »

Publié le Mis à jour le

e78a3dd08a243607f0f5a3c498fa1c35Si le « Wahhabisme » est une tradition religieuse qui s’est développée à travers les siècles suivants le décès de Sheikh Ibn Abdel-Wahhâb, alors il serait très intéressant de savoir en quoi le « Wahhabisme » diffère des enseignements originaux de l’Islam transmis par le Prophète et dans quels aspects il contredit le Coran et la Souna. Les islamophobes ont toujours refusé d’aborder ce sujet et se contentent d’étiqueter l’Islam orthodoxe comme du « Wahhabisme ». Cela leur permet de dénigrer de manière indirecte la foi musulmane sans pour autant devoir mentionner le terme ‘Islam’. Il n’est pas surprenant de voir que l’appellation « Wahhabite » trouve ses origines dans la poésie injurieuse de la secte des Déobandis au Pakistan et en Inde au début du XXe siècle. [1] Sheikh al-Albani est remonté encore plus loin dans l’histoire et a mentionné que le terme

« Wahhabite » fut déjà employé par les Ottomans en tant qu’outil de propagande :
« L’emploi du terme (Wahhabite) faisait partie de la politique menée par l’Empire Ottoman lorsqu’un homme de science et de réforme nommé Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb commença à appeler les gens (à l’Islam) dans certaines parties de la région du Najd. » [2]

Le nom « Wahhabisme » fut dès lors repris dans les ouvrages tendancieux d’islamophobes et d’orientalistes et cela, jusqu’à notre époque. En effet, il s’agit aujourd’hui d’une appellation très populaire exploitée dans la virulente campagne de propagande antimusulmane. Certains « islamologues » utilisent le terme pour décrire les Takfiris (c.-à-d. ceux qui déclarent d’autres musulmans mécréant sans respecter les prescriptions de l’Islam), d’autres emploient le terme de façon très générale pour cataloguer les hommes barbus et les femmes qui portent le niqab, et puis il y a encore ceux qui considèrent que le « Wahhabisme » est un système politique. De cette façon, chaque spécialiste possède sa façon personnelle de représenter et de comprendre ce qu’il appelle le « Wahhabisme ».

Dans son explication du livre « al-Tahawiya » Sheikh al-Albani mentionne :
« Et parmi les preuves principales qui prouvent que le Sheikh (al-Tahawi) fut bien Salafi, est que ses ennemis le décrivent comme étant un ‘Wahhabite’. Ce terme est une accusation préfabriquée portée contre tous ceux qui suivent le chemin des prédécesseurs, qui appellent à la tradition prophétique et rejettent le suivi aveugle.» [3]

Sheikh al-Albani et les autres savants de l’Islam orthodoxe sont souvent dépeints comme « Wahhabites » par leurs opposants. De même, dans son livre « Tahdhir al-Sajid min Ittighadh al-Qubur Masajid », al-Albani tire l’attention sur les orientalistes contemporains qui offensent les gens de la Sounna avec l’appellation « Wahhabite » [4]

Pour citer un exemple, l’ancien Mufti du Royaume d’Arabie, Sheikh Adbel-Aziz Ibn Baz, a dit que le terme « Wahhabite » est uniquement employé par les adversaires tendancieux et ignorants de l’Islam. [5] Sheikh Saleh al-Fawzan, un autre savant majeur du pays, a déclaré que le « Wahhabisme » n’existe pas dû au fait que Sheikh Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb n’est pas venu avec un dogme ou une méthodologie propre à lui pour attribuer cette da’wa à son nom. En conséquence, le « Wahhabisme » n’est pas plus qu’une dénomination inventée pour aliéner le public des écrits de Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb et pour le représenter comme quelqu’un qui a son propre madhab et qui contredit les imams du passé. 

Le « Wahhabisme » est aujourd’hui devenu un mythe populaire dans les cercles islamophobes. L’histoire a démontré que Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb n’est pas venu avec une nouvelle tradition religieuse comme certains semblent croire.

________________________________________

[1] L’animosité de la secte des Deobandis envers Sheikh Ibn Abdel-Wahhâb réside dans le fait que le Sheikh prônait un Islam orthodoxe qui interdit l’adoration des tombes, des saints, etc. Voir al-Shams al-Salafi al-Afghani « Al-Maaturidya wa Mawqifuhum min Al-Asmaa wa Al-Sifaat » Vol.3, p.312, 313

[2] Mohammed Nasir al-Din al-Albani, « Fatawa al-Sheikh al-Albani wa Muqaranatuha bi Fatawa al-Uléma » [Les Fatwas de Sheikh al-Albani comparées à celles d’autres savants], p. 12

[3] Mohammed Nasir al-Din al-Albani, « Sharh Aqida al-Tahawiya » [Explication de ‘Aqida al-Tahawiya], p.53

[4] Mohammed Nasir al-Din al-Albani, « Tahdhir al-Sajid Min Ittighadh al-Qubur Masajid » [Prémunir ceux qui se prosternent contre le fait de transformer les tombes en mosquées], p. 102

[5] Abdel-Aziz Ibn Baz, « Fatawa al-Sheikh Ibn Baz » [Recueil de Fatwas de Sheikh Ibn Baz], 3/1306

Source : LES FABLES DE LACROIX COMMENTEES PAR L’OEUVRE DE SHEIKH AL-ALBANI

Islam et l’homosexualité

Publié le Mis à jour le

12714_413479768706724_271609361_n

Connu par tous, l’islam interdit la pratique de l’homosexualité. Les raisons sont simple : il s’agit d’une perversité et cette pratique va à l’encontre de la nature. S’il y a un homme et une femme, un mâle et une femelle, que se soit chez l’homme et les animaux c’est qu’il y a une raison. Certains « progressistes » disent que ces propos sont dépasser et que nous vivons dans une époque moderne. Ils se cachent derrière de grand mots pour designer ce qu’il y a de plus abjecte et il n’est pas question d’utiliser des mots doux pour désigner ces pratiques.

Ces personnes se cachent derrière les termes « progrès » et « tolérance » pour faire avaler leur couleuvre au commun des hommes. Par définition, le progrès c’est le contraire de la régression, de la dégénérescence, or dire qu’accepter l’homosexualité, le mariage homosexuelle ou encore l’adoption des enfants par des homosexuelles, c’est faire un bon en avant, c’est progresser est faux. Il ne s’agit pas de progrès mais de régression.

Récemment, un « musulman » a confié à la presse sont projet de construction d’une mosquée pour les homosexuelles. Rien de plus contradictoire vu que l’islam, comme le judaïsme et le christianisme, interdit ces pratiquent. Ce « musulman » se nomme Ludovic-Mohamed Zahed et dit qu’adolescent, il s’est découvert homosexuel puis s’est dit  » que soit l’islam était une supercherie, soit j’étais un pervers. Puis j’ai réussi à séparer les préjugés culturels de la religion.  » Pour lui, l’interdiction de l’homosexualité n’existent pas en islam et que cela proviendrait de la culture.  » A croire que cet homme n’a jamais lu le Coran car Dieu dit :

 » Rappelez-vous aussi Loth, quand il dit à son peuple : «Comment osez-vous pratiquer un vice qu’aucun peuple avant vous n’avait pratiqué ? Vous vous obstinez à assouvir vos désirs charnels sur les hommes, plutôt que sur les femmes ! N’est-ce pas là l’œuvre d’un peuple pervers ?» Mais, pour toute réponse, son peuple s’écria : «Bannissez de votre cité ces faux puritains ! Nous n’en avons que faire !» Cependant, Nous sauvâmes Loth et les siens, excepté sa femme qui eut le même sort que ceux qui devaient périr. Nous fîmes tomber sur eux une pluie de pierres d’argile. Observe comment finissent les criminels !  »   [Coran, sourate 7 versets 80 à 84]

 » «Voici mes filles en mariage, reprit Loth, si vous tenez à assouvir vos désirs !» Mais ces gens, dans leur délire, avaient perdu tout contrôle sur eux-mêmes. Aussi furent-ils saisis par le cri terrifiant au lever du jour. Et Nous mîmes alors la ville sens dessus dessous et Nous fîmes pleuvoir sur elle des pierres brûlantes d’argile. Il y a bien en cela des signes pour ceux qui savent en méditer la leçon. Les ruines de cette ville sont encore visibles sur un chemin bien fréquenté. N’y a-t-il pas là un véritable signe pour les croyants ?  »   [Coran, sourate 15 versets 71 à 77]

Maintenant que les preuves sont là, il faut s’interroger sur le pourquoi d’une mosquée homosexuelle ? Lorsque l’on rentre dans une mosquée personne ne vous demande ou ne cherche à savoir si vous êtes homosexuelle donc d’où provient cette nécessité de vouloir construire une mosquée homosexuelle ? De plus, cette homme affirme qu’en attendant la construction de cette mosquée, un dojo bouddhiste hébergera le culte du vendredi. Il n’y a rien de plus contradictoire pour un musulman que de vouloir prier dans un temple bouddhiste quand ont sait que le bouddhisme est en contradiction avec la croyance musulmane. Vous remarquerez que  Ludovic-Mohamed Zahed s’exclu de lui même des mosquées, il a un besoin qu’on le reconnaisse en tant qu’homosexuelle pourtant le monde se fiche pas mal des tendances sexuel de cet homme, y compris les musulmans. Ces actes sont entre lui et Dieu.

Quant aux médias, ces derniers qualifie l’islam et les musulmans d’arriéré qui refusent le progrès. Il faut savoir que se mode opératoire a pour but d’infiltré certaine idées (ici l’homosexualité) à l’intérieur de l’islam dans le but de « détruire » ce qu’est réellement cette religion pour qu’elle s’aligne sur la volonté de ceux qu’on appel les promoteurs de l’homosexualité. Ceci s’appel du prosélytisme et contrairement à ce que ces modernes affirment, ni l’islam et ni le christianisme ne sont prosélytes car seul les modernes veulent imposer leur volonté au monde.

On le voit très clairement avec leur guerre pour apporter la démocratie en Afghanistan, en Irak, en Lybie, Syrie, Mali, etc… Mais aussi dans le fait de ne pas accepter des comportements, des valeurs contraire à leur caprices. Ils sont pour l’homosexualité et exigent que les musulmans, les chrétiens et aussi des athées l’acceptent. Récemment, nous avons vu l’association chrétienne du nom de Civitas manifesté contre le mariage et l’adoption homosexuelle. Ils se sont fait agressé par les Femens ( = putes ukrainienne payer pour déstabilisé la manifestation) et le monde politico-médiatique a rejeté la faute sur Civitas, qui eux avait l’autorisation de manifesté contrairement aux Femens. Ces dernières se sont présentés seins nue avec un voile chrétien et des inscriptions sur leur poitrine « Fuck God » et « Fuck Church ». Elles aspergeaient les manifestants de Civitas avec un liquide sur lequel il était écrit « sperme » sur le contenant. Pourtant, Civitas a été accusé de trouble, d’avoir agressé la Femens et les politiques ont demandés la dissolution de l’association de Civitas.

On remarque bien l’inversement des valeurs et la volonté des « modernes » d’imposer leur façon de concevoir les chose. Mais il faut savoir une chose, l’islam rejette et rejettera toujours l’homosexualité et peu importe si certains « musulman » prétend le contraire. Ce n’est pas parce qu’un musulman dit une chose que cela est forcement vrai, encore faut-il vérifier si ce qu’il dit est vrai. D’ailleurs vous remarquerez que comme pour le cas des ex-musulmans, Ludovic-Mohamed Zahed est accueilli les bras ouvert par les médias, alors qu’un musulman qui serait contre l’homosexualité ne recevrait pas toutes ces courbettes. Surtout au moment où le Parti Socialiste et François Hollande cherche par tout les moyens de faire accepter le mariage et l’adoption homosexuelle alors que nous sommes en pleine crise économique.

Islam et musulman ?

Publié le Mis à jour le

coran-quran-rahmanL’Islam est une religion, une religion n’est pas quelque chose de palpable. Il s’agit d’un ensemble de croyance et de règles / valeurs à respecter et à pratiquer. Beaucoup confondent la religion avec le religieux et lorsque ce dernier commet une faute (grave ou pas), les antireligieux ont tendance à rejeter la faute sur la religion en elle-même. Or une religion peut inciter à une chose et le croyant peut faire le contraire, cela ne peut en aucun cas être mis sur le compte de la religion.

Dans le cas qui nous intéresse, l’Islam prône et incite au respect de la femme, si un musulman ne respecte pas se principe et va jusqu’à battre sa femme, il est clair qu’il ne respecte pas les paroles du Prophète Mohammed ( Paix et Bénédiction sur lui ) :

 » Je vous recommande d’être bons envers les femmes, le meilleur parmi vous est celui qui se conduit le mieux envers sa femme  » [ Rapporté par Al-Bukhari et Muslim ]

 » Le croyant dont la foi est la plus parfaite est celui dont les mœurs sont les plus nobles. Les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs pour leurs femmes  » [ Rapporté par At-Tirmidhi ]

Or, de nos jour dès qu’un musulman (ou un religieux d’une autre confession, notament les chrétiens) ne se comportent pas de la bonne façon, l’islam est directement associés à ces actes. Lorsque l’on retrouve des enfants dans un congélateur et que ses parents sont athées, personne ne parle des méfaits de l’athéisme. Ce qui est logique, l’athéisme ne pousse pas au meurtre de son enfant, mais cette même logique n’est pas utilisé pour l’islam et les musulmans.

Ceci s’explique principalement par le fait que ce que l’on appelle la laïcité, n’est autre que le masque de l’athéisme. Et du moment où vous avez un Etat laïque, vous avez une religion qui règne sur toute les autre (car l’athéisme est une religion). Cet Etat laïque a pour but caché d’en finir avec certaine religions, dont le christianisme et l’islam. Le christianisme a été combattu depuis la Révolution française de 1789, et maintenant que l’islam se trouve être la religion qui pose problème à nos élites, il faut la soumettre comme ils ont réussi à soumettre le christianisme en France.

La théorie qui consiste à dire que la laïcité d’Etat permet de ne pas prendre part pour une quelconque religion est fausse. Il est clairement admis que depuis la Révolution française, les laïques ont combattu l’Eglise chrétienne, d’ailleurs beaucoup d’hommes d’église et des Pape ont écrit à se sujet.

Ceci nous permet de comprendre le climat actuel et tous ces amalgames voulu par les politiques qui contrôle les médias pour discrédité les musulmans et l’islam alors qu’un musulman est avant tout un homme, il n’est pas parfait et l’islam reconnaît ce côté imparfait de l’homme. On ne peux accuser une religion car un de ses adeptes est déviant, surtout lorsque les principes de cette religion sont contraire à ce type de comportement. D’ailleurs, la société laïque, dites moderne encourage les diverses déviance dont nous sommes spectateurs chaque jour un peu plus. Cela ne signifie pas non plus que tous les athées/laïque sont contre les religions et les religieux, je parle d’une catégorie bien précise de personne qui ont intérêts à discrédités les religions musulmane et chrétienne (principalement).

On dit souvent que c’est à ses fruits qu’on reconnait un arbre, mais cherche-t-on a savoir si ces fruits provienne de l’arbre appelé islam ?