Histoire de l’Egypte Partie 9 : La réconciliation avec les voisins arabes

Publié le

Ligue Arabe

La diplomatie de Hosni Moubarak envers les autres États arabes, est une diplomatie de la réconciliation. En effet, mise au ban des nations arabes après la paix avec Israël, l’un des objectifs majeures de Hosni Moubarak, va être de renouer avec les États arabes de la région malgré les désaccords. Cette volonté de réconciliation n’ira, toutefois, jamais à l’encontre de la paix avec Israël, que le président égyptien souhaite maintenir. La pseudo condamnation de l’intervention Israël au Liban en 1982, à permis à Hosni Moubarak d’asseoir sa légitimité en tant qu’État incontournable de la région. 

Pour renouer avec ses voisins, l’Égypte va envoyer des délégations de diplomates qui font l’aller-retour entre les différentes capitales arabes. Des accords commerciaux ainsi que des échanges dans les domaines sportifs et artistiques sont une première approche du président égyptien en vue d’une réconciliation. Hosni Moubarak va s’investir dans la résolution des conflits au Moyen-Orient et ce tout au long de règne dans le but de faire de l’Égypte le leader des États de la région. Elle va soutenir l’Irak de Saddam Hussein contre l’Iran chiite, elle va émettre des réserves quand à l’assassinat d’un diplomate israélien à Londres qui serait imputé à l’OLP de Yasser Arafat (et qui servira d’excuse à Israël pour envahir le sud du Liban). Elle prendra la défense des palestiniens lors de la première Intifada en 1987, jugeant la répression israélienne disproportionnée. Ces prises de positions vont aboutir à des tensions avec Israël, ainsi qu’un gel des pourparlers sur la résolution du conflit israélo-palestinien. Cette stratégie était voulue pour le président égyptien pour marquer son retour au sein du camp arabe malgré son souhait de ne pas vraiment tourner le dos à Tel-Aviv.

En effet, l’objectif de la diplomatie égyptienne est de soutenir les palestiniens les plus modérés pour qu’ils reconnaissent Israël comme État souverain. Cette position est calquée sur les revendications américaines qui exige que les palestiniens reconnaissent Israël, mettent fin à leur actes « terroristes » en contre partie de la reconnaissance américaine de l’OLP. En 1989, l’Égypte réintègre son siège au sein de la Ligue Arabe. Mais le retour définitif de l’Égypte au sein du concert des nations arabes se fera à partir de la première guerre du Golfe.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s