Histoire de l’Egypte Partie 1 : Mohammed Ali

Publié le Mis à jour le

Mohammed Ali [1760/1849]
Le 19 mai 1798, Napoléon Bonaparte quitte la France pour envahir l’Égypte et débarque le 1er juillet 1798. Le sultan Sélim III est furieux et, avec le soutien des britanniques, déclare la guerre à la France. La Grande Bretagne finit par se rendre compte que l’armée ottomane est incapable de vaincre la France et décide d’intervenir à ses côtés. En décembre 1800, Mohammed Ali, d’origine albanaise et vivant en Macédoine, est envoyé en Égypte avec l’armée ottomane pour combattre la France. Il escalade rapidement la hiérarchie militaire jusqu’à devenir général après le retrait de la France en 1804.

Des rivalités se font sentir entre les Mamelouks et les Ottomans qui veulent tout deux contrôler l’Égypte. Les britanniques soutiennent les Mamelouks car ils sont plus contrôlables que les Ottomans. Les oulamas s’opposent à la prise du pouvoir par les Mamelouks et Mohammed Ali en profite pour les soutenir dans le but de s’accaparer le pouvoir. Le 12 mai 1805, ses troupes ne sont toujours pas payés et Mohammed Ali accuse le gouverneur Kurchid Pacha d’en être le responsable. Ce dernier prend la fuite et Mohammed Ali est élu Pacha d’Égypte par les oulamas. Ces derniers demandent au sultan Sélim III de ratifier la décision, ce qu’il fait car il n’a pas les moyen d’empêcher cette investiture. Mohammed Ali se charge alors d’éliminer ses opposants parmi les Mamelouks.

L’objectif de Mohammed Ali est de construire un empire pouvant rivaliser avec l’Empire Ottoman. Pour se faire, il décide de moderniser l’Égypte en mettant en place les infrastructures nécessaires pour atteindre son but. Des routes et des canaux sont construits, il nationalise les terres et les paysans sont rémunérés en conséquences de leur travaux.

L’armée sera aussi au centre de la modernisation car il s’agit de son principal point d’appui en cas d’agression extérieure. Il recrute des soldats parmi les paysans. En 1811, le sultan Mahmoud II, sous l’impulsion de la Grande-Bretagne, ordonne à Mohammed Ali d’attaquer les wahhabites qui ont pris le pouvoir en Arabie. Ce dernier envoya son fils, Ibrahim Pacha, à la tête de l’armée pour détruire le premier État saoudien fondé en 1744 par Mohammed Ibn Abdel Wahhab et Mohammed Ibn Saoud. L’armée réussi à repousser les forces wahhabites et leur dirigeant, Abdallah Ibn Saoud Ibn Abdel ‘Aziz, sont repoussés dans le Nejd, plus précisément dans la ville de la famille Saoud : Diriyah. L’armée égyptienne rase entièrement la ville et capture Abdallah Ibn Saoud Ibn Abdel ‘Aziz, qui sera envoyé à Constantinople [Istanbul] pour y être exécuté.

Premier Etat Saoudien [1744/1816]
En 1824, Mohammed Ali vient en aide à l’Empire Ottoman, à la demande du sultan, lors de la guerre d’indépendance grecque. Les troupes égyptiennes vont être d’une grande aide à l’Empire et Mohammed Ali s’attend à être récompenser comme il se doit.

Il se révoltera cependant contre l’Empire Ottoman, en 1931, car le sultan a refuser de lui donner le contrôle de la Syrie ottomane (Syrie, Palestine, Liban, Sud de la Turquie et l’Est de la Jordanie),chose qu’il lui avait promis en échange de son aide lors de la guerre d’indépendance grecque et la guerre contre la Russie. L’armée égyptienne attaque et prend le contrôle de la Syrie ottomane, puis se dirigent vers Constantinople mais l’avancée est arrêtée par les puissances occidentales qui le force accepter un cessez-le-feu. Un accord est signé à Kütahya où l’Empire accepte de céder la Syrie ottomane à l’Égypte en échange du retrait égyptien de l’Anatolie (Turquie actuelle).

En 1839, l’Empire Ottoman décide de reprendre le contrôle de la Syrie et attaque les troupes de Mohammed Ali mais ils sont vaincu par l’armée égyptienne lors de la bataille de Nisibe. L’Empire est alors au bord de l’effondrement mais les puissances occidentales forcent Mohammed Ali à retirer ses troupes en Égypte. Un accord est trouvé entre les britanniques et Mohammed Ali. Ce dernier accepte de retirer son armée et de ne plus chercher à envahir la Syrie, en échange de quoi, la Grande Bretagne accepte de reconnaître Mohammed Ali et ses descendants comme héritiers légitime de l’Égypte.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s