La Turquie Laïque Partie 8 : La montée sociopolitique des confréries soufis

Publié le

Fethullah Gülen

Les confréries soufi ont toujours été derrière les différents partis « musulmans » et l’une des plus rayonnante est la Nakchibendi du cheikh Kotku. Cette même confrérie qui s’était opposé aux « califes » ottomans qui étaient acquis à l’idéologie occidentale mais aussi à Mustafa Kémal Atatürk et sa politique de dé-islamisation de la société turque. Pendant les années Özal, ces confréries vont tisser de puissant réseaux avec les milieux des affaires, de la politique, du culturel et du social. La Nakchibendi va devenir une organisation complexe après la mort du cheikh Kotku et grâce au nouveau chef spirituel de la confrérie le cheikh Esat Cochan. Elle ouvre, outre ses cours de Coran et d’entraide, des crèches, des pensionnat, des cliniques, des revues mensuelles islamique, des maisons d’édition, des stations de radio, une chaîne de télévision et des sites internet. Elle utilise tous son pouvoir pour diffuser les valeurs culturelles ottomanes.

Une autre organisation soufi, mais non confrérique, possède un poids important dans la société : les Süleymenci. Ils possèdent 4 millions d’adhérents et possède un soutien puissant de la part de la diaspora turque se trouvant en Europe. Ils se tiennent à distance de la politique mais cela n’empêche pas certains de leur membres de s’engager dans le milieu politique.

Une nouvelle branche des Nurcus voit le jour : les Fethullahcï. Son fondateur est Fethullah Gülen (responsable présumé de la tentative de coup d’État contre le président Recep Tayyip Erdogan en 2016) cherche la reconnaissance de l’Etat et veut incarné une islam national, moderne libéral et tolérant. Il a soutenu le coup d’État militaire de 1980 et la nouvelle Constitution de 1982. Il s’oppose à Erbakan et dit lutter contre l’obscurantisme religieux. Pour prouver la distance qu’il met avec l’islamisme politique, il annonce que « même si l’ange Jibril (Gabriel) fondait un parti, il ne le suivrait pas. » Ce genre de propos en dit long sur son attachement à l’Islam et sa tentative de coup d’État envers Erdogan (si elle est attestée) ne nous étonnera guerre. Il se place à contre sens des islamistes pour bien se faire voir par les kémalistes et l’armée. Il propose la construction d’écoles laïque et d’hôpitaux à la place des mosquées, il se prononce contre le port du voile qu’il considère comme un détail. Il défend le ministère des affaires religieuses en soutenant sa politique de contrôle de l’Islam. Il se présente comme une alternative à l’islamisme politique, un musulman modéré pratiquant un bon islam toléré par l’Etat et l’armée contre le mauvais islam des islamistes et d’Erbakan en particulier.

Malgré les gages donné par Gülen, l’armée reste méfiante et c’est pourquoi ils s’attaque à son empire financier, social, éducatif et médiatique lors du coup d’État de février 1997 et pourchasse ses représentants.

Gülen s’adapte aux nouvelles conditions politiques et met en place les rencontre d’Abant qui réuni des intellectuels, des universitaires, des juristes et des théologiens dans des ateliers de travail autour des problèmes comme la relation entre l’Islam et la démocratie, la laïcité. L’objectif est de trouver un consensus et de publier en fin de rencontre les travaux qui seront remises au président.

L’armée diffuse sur les chaîne de télévision des cassettes d’anciens discours de Gülen qui incite ses partisans de s’emparer des postes clef de l’Etat. Gülen devient l’ennemi publique n°1 et une vaste opération est mené en 1999 contre ses écoles et les organisations qui lui sont liées. Inquiété par le coup d’État militaire, Gülen s’installe aux Etats-Unis où il reçoit des soins médicaux depuis de nombreuses années.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s