Naissance de l’Arabie Saoudite partie 3 : Le second État saoudien (1850/1891)

Publié le Mis à jour le

Second_Saudi_State_BigLa menace saoudienne réduite à néant, l’armée de Mohammed ‘Ali quitte le Nejd en 1819 et se replie dans le Hedjaz. Le seul membre de la famille Saoud à avoir échappé au massacre fût Tourik Ibn Abdallah Ibn Mohammed Ibn Saoud (qui était le fils de Mohammed Ibn Saoud et le frère de Abdel ‘Azziz Ibn Mohammed), un des cousin de ‘Abdallah Ibn Saoud Ibn Abdel ‘Aziz. Tourik Ibn Abdallah décide de reconquérir le Nejd et reprend Diriyah en 1821 et Ryad, qui deviendra son nouveau fief. Le reste du Nejd lui fera allégance en 1824. Il étend sa domination sur le Hassa, à l’ouest sur les côtés du golfe persique, et conclut une alliance, au nord, avec ‘Abdallah Ibn Rachid qui domine le Djebel Chammar.

Tourik Ibn Abdallah Ibn Mohammed Ibn Saoud est assassiné en 1834 et son fils Fayçal lui succède. Ce dernier devra faire face à des luttes au sein de la famille Saoud. Ces luttes sont entretenus par les égyptiens qui réussirent à mettre au pouvoir, de 1838 à 1841, un membre de la famille Saoud à la place de Fayçal Ibn Tourik. Ce dernier reprendra le pouvoir en 1841 et le conservera jusqu’à sa mort en 1865. Le second État saoudien comprend le Nejd et le Hassa.

Les Ottomans ne tardent pas à prendre le contrôle du Hassan et Mohammed Ibn Rachid, qui avait conclut une alliance avec Tourik Ibn Abdallah, prendra le contrôle du Nejd en 1892. ‘Abdel Rahman Ibn Fayçal prend la fuite et trouve refuge au Koweït.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s