Observatoire des Islamologues de France : Briser le mythe « Wahhabite »

Publié le Mis à jour le

e78a3dd08a243607f0f5a3c498fa1c35Si le « Wahhabisme » est une tradition religieuse qui s’est développée à travers les siècles suivants le décès de Sheikh Ibn Abdel-Wahhâb, alors il serait très intéressant de savoir en quoi le « Wahhabisme » diffère des enseignements originaux de l’Islam transmis par le Prophète et dans quels aspects il contredit le Coran et la Souna. Les islamophobes ont toujours refusé d’aborder ce sujet et se contentent d’étiqueter l’Islam orthodoxe comme du « Wahhabisme ». Cela leur permet de dénigrer de manière indirecte la foi musulmane sans pour autant devoir mentionner le terme ‘Islam’. Il n’est pas surprenant de voir que l’appellation « Wahhabite » trouve ses origines dans la poésie injurieuse de la secte des Déobandis au Pakistan et en Inde au début du XXe siècle. [1] Sheikh al-Albani est remonté encore plus loin dans l’histoire et a mentionné que le terme

« Wahhabite » fut déjà employé par les Ottomans en tant qu’outil de propagande :
« L’emploi du terme (Wahhabite) faisait partie de la politique menée par l’Empire Ottoman lorsqu’un homme de science et de réforme nommé Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb commença à appeler les gens (à l’Islam) dans certaines parties de la région du Najd. » [2]

Le nom « Wahhabisme » fut dès lors repris dans les ouvrages tendancieux d’islamophobes et d’orientalistes et cela, jusqu’à notre époque. En effet, il s’agit aujourd’hui d’une appellation très populaire exploitée dans la virulente campagne de propagande antimusulmane. Certains « islamologues » utilisent le terme pour décrire les Takfiris (c.-à-d. ceux qui déclarent d’autres musulmans mécréant sans respecter les prescriptions de l’Islam), d’autres emploient le terme de façon très générale pour cataloguer les hommes barbus et les femmes qui portent le niqab, et puis il y a encore ceux qui considèrent que le « Wahhabisme » est un système politique. De cette façon, chaque spécialiste possède sa façon personnelle de représenter et de comprendre ce qu’il appelle le « Wahhabisme ».

Dans son explication du livre « al-Tahawiya » Sheikh al-Albani mentionne :
« Et parmi les preuves principales qui prouvent que le Sheikh (al-Tahawi) fut bien Salafi, est que ses ennemis le décrivent comme étant un ‘Wahhabite’. Ce terme est une accusation préfabriquée portée contre tous ceux qui suivent le chemin des prédécesseurs, qui appellent à la tradition prophétique et rejettent le suivi aveugle.» [3]

Sheikh al-Albani et les autres savants de l’Islam orthodoxe sont souvent dépeints comme « Wahhabites » par leurs opposants. De même, dans son livre « Tahdhir al-Sajid min Ittighadh al-Qubur Masajid », al-Albani tire l’attention sur les orientalistes contemporains qui offensent les gens de la Sounna avec l’appellation « Wahhabite » [4]

Pour citer un exemple, l’ancien Mufti du Royaume d’Arabie, Sheikh Adbel-Aziz Ibn Baz, a dit que le terme « Wahhabite » est uniquement employé par les adversaires tendancieux et ignorants de l’Islam. [5] Sheikh Saleh al-Fawzan, un autre savant majeur du pays, a déclaré que le « Wahhabisme » n’existe pas dû au fait que Sheikh Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb n’est pas venu avec un dogme ou une méthodologie propre à lui pour attribuer cette da’wa à son nom. En conséquence, le « Wahhabisme » n’est pas plus qu’une dénomination inventée pour aliéner le public des écrits de Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb et pour le représenter comme quelqu’un qui a son propre madhab et qui contredit les imams du passé. 

Le « Wahhabisme » est aujourd’hui devenu un mythe populaire dans les cercles islamophobes. L’histoire a démontré que Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb n’est pas venu avec une nouvelle tradition religieuse comme certains semblent croire.

________________________________________

[1] L’animosité de la secte des Deobandis envers Sheikh Ibn Abdel-Wahhâb réside dans le fait que le Sheikh prônait un Islam orthodoxe qui interdit l’adoration des tombes, des saints, etc. Voir al-Shams al-Salafi al-Afghani « Al-Maaturidya wa Mawqifuhum min Al-Asmaa wa Al-Sifaat » Vol.3, p.312, 313

[2] Mohammed Nasir al-Din al-Albani, « Fatawa al-Sheikh al-Albani wa Muqaranatuha bi Fatawa al-Uléma » [Les Fatwas de Sheikh al-Albani comparées à celles d’autres savants], p. 12

[3] Mohammed Nasir al-Din al-Albani, « Sharh Aqida al-Tahawiya » [Explication de ‘Aqida al-Tahawiya], p.53

[4] Mohammed Nasir al-Din al-Albani, « Tahdhir al-Sajid Min Ittighadh al-Qubur Masajid » [Prémunir ceux qui se prosternent contre le fait de transformer les tombes en mosquées], p. 102

[5] Abdel-Aziz Ibn Baz, « Fatawa al-Sheikh Ibn Baz » [Recueil de Fatwas de Sheikh Ibn Baz], 3/1306

Source : LES FABLES DE LACROIX COMMENTEES PAR L’OEUVRE DE SHEIKH AL-ALBANI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s