Franc-Maçonnerie partie 25 : La Légende D’Isis, La Veuve !

Publié le

Une représentation d’Isis dans l’Egypte antique.
Une représentation d’Isis dans l’Egypte antique.

Une idée symbolique importante chez les maçons est celle de la veuve. Les maçons s’appellent les enfants de la veuve, et des images de veuves apparaissent souvent dans leurs publications. D’où vient cette idée ? Et qui est cette veuve ?

A l’examen des sources maçonniques, on découvre que le symbole de la veuve provient à l’origine d’une légende égyptienne. Cette légende est un des plus importants mythes de l’Egypte antique, l’histoire d’Osiris et Isis. Osiris était un dieu de la fertilité et Isis sa femme. D’après la légende, Osiris fut victime d’un crime passionnel qui fit d’Isis une veuve. La veuve maçonnique est donc Isis. Un article de Mimar Sinan explique ainsi ce fait :

« La légende Osiris-Isis est le sujet de nombreux articles et cours et le mythe de l’Egypte antique le plus proche des maçons. L’examen pour devenir prêtre du temple d’Isis est l’initiation maçonnique elle-même. Il serait assommant d’avoir à le répéter. Là, la lumière était un des éléments les plus importants ; afin d’être enterré dans l’obscurité de l’orient, le soleil levant commence à descendre après midi et assume les tâches d’Osiris chaque jour, comme Horus, qui plus brillamment prit la place de son père assassiné. Donc, la « veuve » dont nous sommes les enfants n’est personne d’autre que la veuve d’Osiris, Isis. » [77]

On voit que la maçonnerie qui se représente comme étant fondée sur la raison et la science, est en réalité une doctrine mythologique abondant en croyances superstitieuses.

Vestiges de l’Egypte antique. Des monuments des pharaons avec un obélisque s’élevant devant eux dans la Vallée des Rois.
Vestiges de l’Egypte antique. Des monuments des pharaons avec un obélisque s’élevant devant eux dans la Vallée des Rois.

Note Islam Réinformation : A partir de ce point, je vais vous faire d’un extrait du livre « Isis l’éternelle » de Florence Quentin où vous constaterez que la Révolution française était maçonnique, tout comme les révolutionnaires eux même. 

Tout d’abord, il faut comprendre que « Isis est la personnification de la Nature » [Page 174] ce qui signifie qu’à chaque fois que vous entendez parler de Dame Nature ou de Mère Nature, il est question d’Isis car cette dernière a eu de multiplie transformation dans l’histoire. Ceci est d’ailleurs le sujet principale du livre de Florence Quentin.

« Hiram est l’Osiris de la franc-maçonnerie » [Page 175] Pour s’en convaincre, il suffit de comparer le mythe d’Osiris avec le mythe d’Hiram pour comprendre que seul le nom change.

« Nicolas de Bonneville (1760/1828) défend l’idée qu’il est temps de bâtir une religion universelle sur les ruines des anciens cultes. Pour cela, il préconise le culte de la loi et la création d’un Temple de la Vérité. Le 10 août 1793, la « Fontaine de la Régénération » est dressée sur les ruines du symbole de monarchie qu’était la Bastille. Cette statue n’est autre qu’Isis. La cérémonie de l’inauguration célèbre la Constitution de l’an I, née des idées de Robespierre et placée sous l’invocation de l’Être Suprême, veut frapper les imaginations et supplanter les fêtes chrétiennes déchues. Le discours d’Hérault de Séchelles (1759/1794) définira Isis comme étant la Nature. Cette statue est dotée de multiples seins d’où jaillit une eau symbolisant la régénération nationale« . [Pages 176 et 177]

Ci-dessus :Culte de l'Être suprême.
Le triangle avec l’oeil représente l’Être suprême. La femme est la personnification de la Nature et donc Isis.

« Geste symbolique aux airs de déjà vu (Isis allaitant Pharaon ou la Vierge Marie « nourrissant au sein » Bernard de Clairveaux). Dans cette cérémonie républicaine, une libation (= rituel religieux consistant en la présentation d’une boisson en offrande à un dieu, en renversant quelques gouttes sur le sol ou sur un autel) au « sol de la Liberté » fut effectuée. Les membres de la convention venue se régénérer à la « Fontaine de la Régénération« , se dirigent vers le Champs de Mars, en portant à la main un bouquet formé d’épis de blé et de différents fruits, dans une procession qui évoque celles consacrées aux deux grandes figures de la fécondité, Isis et Déméter« . [Pages 178/179]

Il faut savoir que dans les chapitres précédent, Florence Quentin affirme que Déméter est une des formes d’Isis dans la mythologie grecque.

« C’est dans le  même esprit qu’un projet qui ne verra pas le jour envisagera de transformer la cathédrale de Strasbourg en Temple de la Raison, au sein duquel aurait trôné une déesse de la Nature aux multiples seins, nouvel avatar d’Isis, confondue là encore avec Artémis d’Ephèse. » [Page 179]

Vous voulez comprendre pourquoi Vincent Peillon (juif et franc-maçon) impose la charte de la laïcité ?

Vincent Peillon veut imposer la laïcité dans les consciences pour finir la Révolution. 

Vincent Peillon affirme que la franc-maçonnerie a inventée une nouvelle religion qui a pour nom : la laïcité ! 

Je suppose que c’est plus clair désormais.

—————————-

Notes :

[77] Resit Ata, « Bir Fantezi: Mitoloji’den Masonluga », Mimar Sinan, 1980, no. 38, p. 59

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s